Le gouvernement canadien vient tout juste d’allouer 100 millions de dollars supplémentaires destinés à informer la population à propos du cannabis. Cette nouvelle mesure s’ajoute à des campagnes informatives lancées par le gouvernement fédéral au début de l’été. Parallèlement, plusieurs gouvernements provinciaux, notamment celui du Québec, procèdent à un exercice similaire.

Un nouveau message à propos du cannabis

Au cours des dernières décennies, les autorités canadiennes ont multiplié les tentatives pour décourager les jeunes d’essayer la marijuana. La nouvelle campagne de 2018 tentera une nouvelle approche. Difficile de faire autrement dans un contexte où le gouvernement libéral a fait de la légalisation du cannabis une pièce centrale de son programme!

Selon David Hammond, un professeur du département de santé publique de l’Université de Waterloo, le gouvernement canadien insiste désormais sur la réduction des risques. Cette approche plus subtile sera donc centrée sur les circonstances dans lesquelles il vaut mieux éviter la consommation de cannabis.

Un public peu réceptif?

Hammond estime que le plus grand défi du gouvernement sera de rejoindre les jeunes. En effet, ces derniers ont souvent ridiculisées et parfois même complètement ignorées les campagnes précédentes. Le professeur croit qu’il est plus efficace de simplement donner des informations pertinentes au public afin que ce dernier puisse faire un choix éclairé. En procédant de cette manière, Santé Canada éviterait de dire aux consommateurs ce qu’ils doivent faire ou pas. Il reste maintenant à voir si cette approche moins moralisatrice portera fruit.

Pour le moment, les avertissements sont centrés sur les dangers de la fumée, ainsi que sur d’éventuels troubles psychotiques qui pourraient être favorisés par un abus de THC. Il est également suggéré aux femmes enceintes de s’abstenir de consommer du cannabis. Santé Canada recommande simplement de ne pas utiliser le produit. D’ailleurs, l’organisme Jeunesse sans drogue Canada a distribué plus de 250 000 brochures semblables.

Sources : CBC et Radio-Canada