En plus de nos merveilleuses Rocheuses et du sirop d’érable, le Canada possède désormais un nouvel argument de poids pour convaincre les touristes de nous rendre visite : le cannabis légal. Si Amsterdam est devenue célèbre partout dans le monde avec ses coffee shops, pourquoi pas nous?

Des visites guidées très 420 friendly

L’idée est proposée par Neev Tapiero, un activiste qui milite depuis longtemps en faveur du cannabis récréatif. Ce dernier est tellement convaincu du potentiel touristique du cannabis récréatif qu’il a récemment fondé les Canadian Kush Tours à Toronto. Ces visites guidées permettent aux touristes de découvrir les hauts lieux l’industrie locale de la marijuana. En plus de visiter les fumoirs les plus populaires, le programme inclut également des cours de cuisine au cannabis et des ateliers de jardinage. Nous vous laissons ici deviner quelle plante est à l’honneur!

Une idée innovatrice, mais pas supportée par le gouvernement

Malgré le caractère innovateur du projet de Tapiero, il semble que le gouvernement canadien ne fait pas le nécessaire pour favoriser ce type de tourisme. Selon le principal intéressé, plusieurs détails légaux importants n’ont toujours pas été finalisés pour le 17 octobre prochain. Par exemple, personne ne sait s’il sera légal ou pas de consommer du cannabis dans les hôtels, ou dans certains lieux publics prisés par les touristes.

Charlotte Bell, la présidente de l’Association de l’industrie touristique du Canada, abonde dans le même sens que Neev Tapiero. Selon elle, autant le gouvernement fédéral que les gouvernements provinciaux manquent de clarté en ce qui concerne les lois reliées au cannabis. Elle souligne également que plusieurs provinces seront en période électorale dès l’automne, notamment le Québec et le Nouveau-Brunswick.

Plusieurs partis politiques qui sont dans la course au pouvoir promettent déjà d’apporter des modifications aux lois qui sont présentement proposées, ce qui complique la tâche aux entreprises privées qui désirent investir dans le tourisme du cannabis dès sa légalisation. Pour le moment, les membres de l’AITC discutent encore de la possibilité de permettre la consommation de marijuana dans leurs établissements.

Sources : Canadian Kush Tours et The Star

 

'