Bien que le diabète soit une maladie bien documentée, il semble qu’elle touche de plus en plus d’Occidentaux. Certains estiment qu’il s’agit d’une nouvelle épidémie, au même titre que l’obésité. Étant donné l’ampleur du problème, la recherche médicale se tourne vers de nouvelles avenues, notamment les cannabinoïdes.

Une maladie en progression

Chez une personne en santé, l’insuline produite par le pancréas permet au glucose de pénétrer dans les cellules du corps humain et de fournir à ces dernières de l’énergie. En revanche, chez les diabétiques, le glucose s’accumule plutôt dans le sang et cause une hyperglycémie. Cette maladie peut potentiellement être mortelle, en plus de causer des dysfonctions au niveau des organes et des troubles cardiaques. En 1980, 4,7% de la population adulte mondiale était touchée par cette condition médicale. Désormais, ce pourcentage a grimpé à 8,5%.

Et le cannabis dans tout ça?

Certaines études s’intéressent aux possibilités offertes par les cannabinoïdes pour traiter les symptômes du diabète. Les propriétés anti-inflammatoires de ces substances sont particulièrement prometteuses. Des chercheurs croient que le cannabis permet de stabiliser le taux de sucre dans le sang, de diminuer l’inflammation des nerfs, de réduire l’hypertension, et même d’améliorer la circulation du sang.

Selon Martin Tindall, le fondateur de la compagnie pharmaceutique Phoenix Life Sciences International, le CBD serait particulièrement prometteur pour réguler les taux de sucre. L’entreprise teste présentement un prototype de médicament sur 1000 volontaires de la République de Vanuatu, une petite île de l’océan Pacifique. Si les essais sont concluants, la Food and Drug Administration américaine pourrait autoriser l’utilisation de ce nouveau produit d’ici quelques années.

Si ce projet se concrétise, il pourrait s’agir du second médicament à base de cannabis approuvé par la FDA. L’Epidiolex ayant déjà été approuvé en 2018 pour traiter certaines formes d’épilepsie.

Sources :

Forbes.com

Diabete.qc.ca