Lentement mais sûrement, l’idée de rembourser le cannabis médical des travailleurs blessés fait son bout de chemin au Canada. Cette question est particulièrement récurrente dans les provinces des maritimes, et il ne serait par surprenant que les travailleurs des autres régions du pays exigent bientôt un traitement similaire.

Une première au pays

Il y a quelques années, l’idée de rembourser les prescriptions de cannabis aux travailleurs blessés aurait pu sembler inconcevable. Désormais, il s’agit d’une réalité. Du moins, c’est vrai pour les résidents du Nouveau-Brunswick. La WorkSafeNB est la première organisation du pays à mettre sur pied un tel programme. Désormais, les travailleurs de la province qui sont blessés dans l’exercice de leurs fonctions peuvent se faire rembourser leur cannabis médical. Cela exclut cependant les produits dérivés combustibles généralement utilisés par les patients en fin de vie. De plus, la WorkSafeNB ne rembourse pour le moment que les prescriptions de cannabis à haute teneur en CBD.

Paul Atkinson, le chef médical de l’association, explique qu’il s’agit d’une manière de réduire la dépendance aux opioïdes chez les travailleurs qui souffrent de douleurs chroniques. Depuis sa mise en place, ce programme a couvert les frais médicaux de 71 requérants. 

Une nouvelle perception du cannabis

Les témoignages en faveur du cannabis médical sont nombreux. Par exemple, l’infirmière Melissa Ellsworth a subi une sérieuse blessure pendant son quart de travail à l’hôpital psychiatrique de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. Depuis qu’un patient en crise lui a jeté une chaise au visage, Ellsworth ressent des douleurs chroniques à la tête, à la mâchoire, au cou et aux épaules. Il n’y a pas si longtemps, elle devait consommer 26 pilules antidouleur par jour pour fonctionner normalement.

Désormais, quelques grammes de cannabis lui suffisent. Le Workers’ Compensation Board of Nova Scotia a effectivement déterminé que la marijuana médicale était particulièrement indiquée dans son cas, afin d‘améliorer sa qualité de vie et de réduire sa consommation d‘opioïdes. Il semble que cet argument charme de plus en plus les professionnels de la santé qui sont bien au fait des effets secondaires parfois mortels causés par ces médicaments.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse prévoit publier dès le mois d’avril les clauses qui encadreront le remboursement du cannabis médical. L’Île-du-Prince-Édouard et l’Ontario emboîtent déjà le pas au Nouveau-Brunswick à ce sujet. 

Sources :

CBC.ca #1

CBC.ca #2

CBC.ca #3