La sclérose en plaques est une des maladies les plus communément traitées par le cannabis médical aux États-Unis. Cependant, l’échantillonnage des études sur le sujet est souvent relativement restreint. Ainsi, ces dernières sont encore peu médiatisées. Cependant, le cannabis est largement considéré comme un traitement efficace des symptômes de cette maladie auto-immune, pour laquelle il n’existe malheureusement encore aucun remède.

Cannabinoïdes et endocannabinoïdes

Comment le cannabis réussit-il à agir concrètement sur les patients atteints de sclérose en plaques? Grâce aux cannabinoïdes présents dans la plante, dont les plus étudiés sont le CBD et le THC. La sclérose en plaques cause de l’inflammation au cerveau, ce qui endommage et détruit progressivement les neurones. Cela engendre du même coup des symptômes de plus en plus graves au niveau de la douleur et de la perte d’autonomie.

Les cannabinoïdes sont des neurotransmetteurs qui arrivent à intercepter les signaux de la douleur. Ils aident également le corps à regénérer les neurones endommagés ou détruits. Enfin, ils empêchent le système immunitaire d’attaquer le système nerveux central en jouant le rôle de puissants anti-inflammatoires.

Les problèmes gastro-intestinaux sont fréquents chez les patients souffrant de la sclérose en plaques. Heureusement, tout comme les cannabinoïdes préviennent l’inflammation du cerveau lorsqu’ils se lient aux endocannabinoïdes de cette région, ils ont aussi un effet anti-inflammatoire sur l’estomac lorsqu’ils se lient aux récepteurs naturellement présents dans cette autre partie du corps. Mieux encore, ils stimulent la digestion et favorise l’appétit!

Le cannabis et la sclérose en plaques

Détente et sommeil

L’un des bienfaits du cannabis le mieux connu est probablement son effet relaxant. Or, la sclérose en plaques provoque souvent des raideurs et des spasmes musculaires. Ces derniers vont même jusqu’à restreindre la liberté de mouvement de celui qui en est atteint. Les cannabinoïdes peuvent donc aussi aider à ce niveau, détendant les muscles et redonnant de la souplesse au patient.

Les symptômes de la sclérose en plaques nuisent évidemment beaucoup au sommeil de ceux qui en souffrent. En effet, les personnes qui en sont atteintes auraient besoin plus que quiconque des bienfaits réparateurs d’une longue nuit de repos. Heureusement, les aliments cuisinés à base de cannabis se montrent efficaces dans cette situation. Consommés deux ou trois heures avant d’aller au lit, ceux-ci favorisent un endormissement rapide et prolongé.

Ainsi, la douleur, les spasmes musculaires ou d’autres symptômes incommodants ne réveillent plus constamment les patients. Même certains symptômes secondaires de la sclérose en plaques, tels les problèmes de vision trouble ou la dépression, peuvent se voir soulagés par l’action des cannabinoïdes.

Réduire la médication

Plusieurs patients ressentent des effets indésirables avec la médication d’abord prescrite. L’utilisation du cannabis médical leur permet d’en réduire la dose ou encore de l’éliminer complètement de leur quotidien. Certains ont ainsi vu leurs symptômes s’adoucir ou disparaître et d’autres ont même pu observer la maladie régresser grâce au traitement naturel offert par la plante.

On trouve de multiples variétés de cannabis médical sur le marché, sous diverses formes (vaporisateurs, teintures, capsules, etc.). Chacune d’elles a un effet particulier et chaque cas est différent. Ainsi, n’hésitez pas à consulter un spécialiste qui saura vous orienter sur ce dont vous avez réellement besoin pour améliorer votre qualité de vie.