Pour la première fois, le festival de Sundance offrait à ses visiteurs la possibilité de se détendre dans une loge à cannabis. Les amateurs de cinéma eurent l’occasion d’y discuter de leurs coups de cœur en dégustant des produits à base de cannabidiol (CBD). Parions que cette attraction a volé la vedette à certains des films présentés lors de l’événement!

Un événement culturel majeur

Le festival de Sundance est bien connu des amateurs de cinéma. Cet événement annuel rassemble de grands noms de l’industrie. Ces derniers viennent y présenter leurs toutes dernières créations. Cette année, le tout se déroulait à Salt Lake City, en Utah. La loge à CBD permettait aux visiteurs de découvrir différents produits infusés avec ce cannabinoïde. Ce composé actif du cannabis ne cause pas d’hallucinations sensorielles, mais à en croire les utilisateurs, le CBD permet de réduire les douleurs chroniques et le niveau de stress.

Il était possible d’y essayer des huiles, des capsules et des crèmes topiques destinées au grand public. Le second étage de la loge prenait la forme d’un véritable bar à CBD. Tous les breuvages servis contenaient une dose de cette substance. Chris Sayegh, mieux connu sous le surnom du Herbal Chef, était chargé de préparer les boissons.

Divertir et informer

Cette initiative était le fruit d’un partenariat entre Charlotte’s Web et Axcess Entertainment. Le nom du premier partenaire est d’ailleurs inspiré de l’histoire de la jeune Charlotte Figi. Cette jeune fille a énormément fait parler d’elle en raison de ses crises d’épilepsie très sévères. Après l’utilisation de médicaments à base de CBD autour de 2013, la condition médicale de la jeune fille s’est améliorée de manière spectaculaire.

Ainsi, les organisateurs désiraient informer les visiteurs à propos des propriétés étonnantes du CBD. Plutôt que de proposer de simples conférences un peu arides, les présentations prenaient la forme d’histoires. Ce concept était adapté au festival de Sundance, à l’image des films qui narrent des scénarios inspirants.

Source : https://www.forbes.com

'