Si vous consommez du cannabis avec un ami, il est tout à fait possible que vous ressentiez tous les deux des effets différents. C’est le cas même si vous utilisez tous les deux la même variété de cette plante. Selon un chercheur, ces différentes expériences s’expliquent par la génétique. Les humains ne réagiraient pas tous de la même façon aux effets du THC.

Un nouvel outil pour les consommateurs

John Lem est le PDG de la compagnie Lobo Genetics. Comme son nom le suggère, cette dernière se spécialise dans la technologie génétique. Monsieur Lem explique que les différentes réactions au THC mystifient les compagnies de l’industrie du cannabis. Normalement, une substance produirait des effets similaires d’un individu à l’autre. Dans le cas du cannabis, certains se sentent profondément relaxés, alors que d’autres se sentent stimulés, voire même paniqués.

Afin de résoudre ce mystère, John Lem et son équipe mirent au point un tout nouveau test buccal. Cette analyse ADN permet de déterminer comment trois de vos gènes dictent à votre métabolisme de traiter le THC. Il suffit de prendre un échantillon du mucus de votre bouche, et vous pourrez savoir si vous risquez de faire l’expérience de paranoïa, de pertes de mémoire, ou même si vous êtes à risque de développer la schizophrénie. Il suffit d’envoyer par la poste votre échantillon aux laboratoires de Lobo Genetics, et vos résultats seront accessibles en ligne quelques jours plus tard.

Monsieur Lem affirme que cet outil permettra aux consommateurs de faire des choix plus éclairés s’ils songent à essayer le cannabis.

Des limites à considérer

Certains experts mettent en doute la validité de ce test. C’est notamment le cas du docteur Bernard Le Foll, qui œuvre au Centre for Addiction and Mental Health. Ce dernier explique que très peu d’études documentent le fonctionnement des trois gènes ciblés par le Lobo Test (CYP2C9, AKT1 et COMT). Il serait donc prématuré d’affirmer comprendre précisément leur impact sur le traitement du THC. Le docteur Le Foll admet qu’il sera un jour possible prévoir les effets du cannabis grâce aux gènes, mais il estime que le fonctionnement de ces derniers n’est pas encore assez bien documenté.

Le Lobo Test est déjà en vente dans cinq succursales de Nova Cannabis en Alberta, et il est possible de s’en procurer un sur internet. La compagnie affirme également détruire tous les échantillons une fois que les résultats ont été compilés.

Sources:

CBC.ca

Lobogene.com/