Jusqu’où iriez-vous pour sauver votre enfant ? Pour Paulina Bobadilla, c’est jusqu’à la culture illégale de cannabis médical.

C’est que sa fille Javiera, âgée de 11 ans, souffre à la fois d’épilepsie réfractaire et de sclérose tubéreuse. Comme les traitements pharmaceutiques traditionnels sont sans effet sur cette dernière, Paulina s’est tournée vers le cannabis. Elle a donc commencé à fréquenter les ruelles de sa ville pour se procurer illégalement de la drogue, au risque de se faire arrêter par les autorités.

Maman cultive

Après quelques essais, Paulina s’est aperçu que les concentrés de cannabis et de CBN permettaient de réduire drastiquement le nombre de crises d’épilepsie que sa fille subissait de façon hebdomadaire. Ainsi, malgré l’interdiction de cultiver le cannabis au Chili, Paulina a décidé de fonder le regroupement « Maman cultive ».

Désormais, c’est plus de 600 mères qui sont membres de ce groupe. Ces dernières s’entraident pour mieux gérer les problèmes médicaux de leurs enfants, en plus de coopérer pour mieux cultiver le cannabis médical. De plus, elles militent activement pour la dépénalisation de la culture de cannabis médical.

À ce propos, le Parlement chilien est actuellement en train d’étudier un projet de loi allant en ce sens. D’ici là, les regroupements de parents s’intéressant au cannabis médical se multiplient dans les pays d’Amérique latine afin de bénéficier d’une alternative médicale santé et naturelle.

Sources : 20 minutes et TVA Nouvelles