Alors que de plus en plus d’États américains assouplissent leurs positions face au cannabis, Hawaï décide de se joindre timidement au mouvement. Plutôt que de légaliser la consommation de cette plante, les officiels de cette île du pacifique viennent de décriminaliser la possession de petites quantités de cannabis.

Un léger changement de cap

Faire accepter le cannabis sur un vaste territoire n’est pas chose facile. En fait, dans le cas d’Hawaï, la simple idée de cultiver du chanvre a longtemps été controversée. La production de cette variété de cannabis sans THC y est seulement permise depuis l’été 2018. Dès le 11 janvier 2020, les Hawaïens qui possèdent moins de 3 grammes de cannabis seront seulement passibles d’une amende de 130$. Auparavant, le simple fait d’avoir sur soi d’infimes quantités de cannabis pouvait vous valoir une amende de 1000$, et possiblement 30 jours de prison.

Le groupe militant Marijuana Policy Project a d’ailleurs commenté cette décision dans un communiqué. Selon ces activistes pros cannabis, il est regrettable que cette décriminalisation soit limitée à 3 grammes. Comparativement aux lois similaires en vigueur dans d’autres États, il s’agit d’une quantité minime. Malgré tout, les représentants du groupe mentionnent qu’il s’agit d’un pas dans la bonne direction.

Une controverse locale

Bien que cette décision puisse sembler très conservatrice, elle suscite tout de même une polémique à Hawaï. Pour certains, il s’agit d’un compromis idéal. D’un côté, la décriminalisation de petites quantités de cannabis permet d’éviter d’ajouter une tache embêtante au casier judiciaire de simples citoyens. De ce point de vue, il s’agit d’une mesure pragmatique et efficace.

Alternativement, plusieurs s’inquiètent d’une légalisation complète et de l’entrée du cannabis dans l’économie de libre marché. Selon ces opposants, une telle décision ouvrirait la porte à des compagnies peu scrupuleuses prêtes à tout pour promouvoir l’usage de cette plante. Cela dit, il faut garder à l’esprit que l’absence de marché légal garantit au crime organisé des revenus importants. C’est d’ailleurs dans cette optique que le Canada et plusieurs États américains décidèrent de légaliser complètement la substance.

Malgré cette controverse, il y a fort à parier que cette mesure va rapidement avoir des impacts positifs à l’échelle d’Hawaï. En plus de désengorger le système de justice, la décriminalisation du cannabis permettra aux amateurs de cannabis de faire valoir leurs arguments dans un débat public. Parions que cette question fera couler beaucoup d’encre dès la mise en application de la fameuse loi!

Sources :

VOX.com

TVAnouvelles.ca