Se nourrir est une chose, mais bien cuisiner est un véritable art. C’est particulièrement vrai si vous prévoyez ajouter de l’huile de THC dans vos recettes. Un couple de cuisiniers du Maryland s’est donné comme mission de démocratiser la préparation de plats à base de cannabis. Voici un aperçu de ce qui vous attend si vous assistez aux cours de ces deux entrepreneurs.

Du cannabis médical qui donne l’eau à la bouche

Will et Gwenelle Parks sont déjà bien connus pour leurs condiments vendus sous la bannière Saucier Willy. Récemment, ils se sont tournés vers un nouvel ingrédient qui leur semblait particulièrement prometteur : le cannabis.

Bien que le Maryland ne permet pas la consommation récréative de cette plante, il est désormais légal de l’utiliser à des fins médicales. Les dispensaires ne peuvent pas vendre directement des aliments au cannabis, mais il est possible d’en consommer à des fins thérapeutiques si vous les préparez vous-même. Or, il se trouve que de nombreux patients préfèrent consommer leur cannabis en l’ingérant.

Des aliments très avantageux

Ainsi, les Parks offrent depuis décembre dernier des cours pour cuisiner efficacement des aliments infusés au THC et au CBD. Selon leurs dires, les six derniers cours ont fait salle comble. Gwenelle explique que les aliments au cannabis présentent l’avantage de faire durer plus longtemps les effets euphorisants de la plante que lorsqu’elle est inhalée. Généralement, les cannabinoïdes sont utilisés sous forme de beurre ou d’huile.

Kiara Walker est une habituée des cours dispensés par les Parks. Elle explique qu’elle utilise quotidiennement les aliments au cannabis, car il est facile d’en consommer discrètement sans subir de jugement de la part des autres. Plusieurs autres apprentis cuisiniers expliquent qu’ils n’aiment simplement pas la sensation d’inhaler de la fumée. Il est donc essentiel pour eux de pouvoir consommer autrement la marijuana médicale.

Will et Gwenelle mettent une grande emphase sur l’importance de bien doser le THC dans les aliments. En trop faible quantité, la substance sera peu efficace d’un point de vue médical. En trop grande quantité, le THC causera des hallucinations un peu trop intenses aux patients, et pendant plusieurs heures étant donné le temps requis pour digérer les aliments. Il est donc essentiel de bien se renseigner avant de vous lancer dans vos expériences culinaires.

Sources :

Baltimoresun.com

'