Depuis quelque temps déjà, Evan Fuller est aux prises avec des voleurs de cannabis. Ce qui est étonnant, c’est que cet agriculteur du Vermont produit du chanvre. Bien qu’il s’agisse effectivement d’une variété de cannabis, elle ne contient que d’infimes traces de THC. Il est donc impossible de l’utiliser comme drogue, ou même d’en revendre sur le marché noir!

Des vols qui coûtent très cher

À lui seul, monsieur Fuller a été forcé de faire appel aux policiers à six reprises cette année. Les voleurs locaux s’attaquent effectivement à ses cultures, en pensant qu’ils dérobent du cannabis hallucinogène. Cette erreur n’est pas surprenante, car les deux variétés sont très similaires à l’œil nu.

Afin de diminuer ses pertes, notre agriculteur a même installé une affiche qui indique clairement que les plantes cultivées ne contiennent pas de THC. Il faut croire que les voleurs n’y prêtent pas attention, ou qu’ils ne savent pas lire. Selon les services policiers de Colchester, plusieurs centaines de plants ont été dérobés ou endommagés lors des derniers mois. Ces pertes représentent environ 100 000 $.

Un supplément alimentaire pour la santé, et non une drogue

Evan Fuller produit du cannabis pour le compte de la compagnie Humble Roots Horticulture. Cette compagnie a besoin d’une quantité accrue de chanvre afin de développer de nouveaux produits alimentaires à base de cannabidiol, ou CBD. Ce cannabinoïde présent dans les différentes variétés de cannabis contribue entre autres à favoriser une santé optimale, autant chez les humains que les animaux. Plusieurs estiment que cette substance deviendra une véritable mine d’or dans les prochaines années.

Malgré l’audace des voleurs de chanvre, Evan Fuller a bien l’intention de poursuivre son exploitation. De leur côté, les représentants de Humble Roots Horticulture affirment qu’ils vont investir dans des systèmes de surveillance plus performants afin de protéger leurs plantations et leurs exploitants.

Sources : NECN

'