Après d’interminables mois de débats, l’heure de vérité vient de sonner. Désormais et pour la première fois depuis 1923, le cannabis est légal au Canada! Du moins, sur papier. Voici un survol des différentes réglementations en vigueur dans les principales municipalités québécoises.

Pour nos chers lecteurs de Drummondville

Commençons par rappeler à nos fidèles lecteurs de la Maison d’Herbes de Drummondville qu’il est interdit de fumer du cannabis dans les lieux publics de la ville, sauf sur les trottoirs. Le maire Alexandre Cusson avait d’ailleurs mentionné à ce sujet que : « Ce qu’il faut retenir, c’est que partout où la cigarette est interdite, le cannabis le sera aussi. Il faut que le règlement soit facilement applicable ». Pour les curieux, la succursale locale de la SQDC est située au 965 du boulevard Saint-Joseph, dans le mail commercial.

Une situation moins claire à Montréal

Dans son ensemble, la ville de Montréal applique la loi provinciale sur le cannabis. En revanche, certains arrondissements interdisent complètement la substance. Ne songez donc pas à allumer un joint en public dans Saint-Laurent, Pierrefonds-Roxboro ou Saint-Léonard. Ajoutons que les arrondissements de Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies-Pointes-aux-Trembles prévoient adopter des réglementations supplémentaires pour complémenter la loi provinciale. Finalement, il serait bien utile se posséder une carte du cannabis pour se déplacer en toute légalité sur le territoire montréalais!

Vous habitez ces villes? Prudence!

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la ville de Québec interdit complètement la consommation de cannabis dans les endroits publics. Nous vous incitons également à vous renseigner sur vos droits et obligations si vous habitez les municipalités suivantes : Sherbrooke, Lévis, Terrebonne, Saguenay, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Jérôme, Repentigny, Granby et Blainville.

Les responsables municipaux locaux avaient déjà mentionné vouloir ajouter des règlements supplémentaires à l’actuelle loi provinciale. Pour compliquer un peu plus le dossier, rappelons que François Legault, le premier ministre élu, a promis à ses électeurs d’apporter d’importantes modifications à la loi actuelle. S’il tient parole, l’âge légal pour consommer du cannabis passera de 18 à 21 ans.

Source: Radio-Canada, Journal de Montréal, Énergie 92,1 et La Presse