Jeudi dernier, le Sénat a voté en faveur du projet de loi C-45. La légalisation du cannabis devient donc de plus en plus concrète. Dans ce contexte, les acteurs de l’industrie canadienne de l’alcool commencent à s’inquiéter. Ils craignent une potentielle perte de revenus en raison de ce nouveau concurrent. Certains proposent même d’augmenter les taxes sur le cannabis.

Des sondages inquiétants

Effectivement, une étude réalisée par la firme Deloitte suggère que les produits reliés au cannabis récréatif entreront directement en compétition avec l’alcool. Cette réalité touchera d’ailleurs particulièrement les monopoles semblables à la SAQ. Toujours selon Deloitte, 41% des consommateurs d’alcool ont l’intention de se tourner vers le cannabis en guise d’alternative pour se détendre.

Augmenter les taxes sur le cannabis?

De tels chiffres donnent probablement des sueurs froides aux brasseurs. Luke Harford, président de l’association Bière Canada, a d’ailleurs suggéré au comité des finances de la Chambre des communes d’augmenter les taxes sur le cannabis pour protéger l’industrie de la bière. Afin de supporter ses dires, il a cité l’exemple du Colorado, où les ventes d’alcool ont reculé de 4,4% depuis la légalisation du cannabis récréatif dans cet État. Toujours selon Harford, le recul pourrait être encore plus marqué au Canada.

Cela dit, il semble que la SAQ ne partage pas les inquiétudes des compagnies privées. Mathieu Gaudreault, un porte-parole de la société d’État, a affirmé que « nous ne prévoyons pas d’impacts significatifs sur les ventes d’alcool ».

Sources : Journal de Québec 1 et Journal de Québec 2