Dernièrement, plusieurs Canadiens s’inquiètent de ne plus pouvoir se rendre aux États-Unis en raison de leur consommation de cannabis. Certains croient que désormais, le simple fait d’acheter du cannabis en ligne avec votre carte de crédit pourrait vous valoir une interdiction de séjour permanente aux États-Unis.

Une situation qui s’envenime à la frontière

Nous avions rapporté il y a quelques semaines que quelques citoyens canadiens avaient été bannis à vie des États-Unis en raison de leur implication dans l’industrie du cannabis. Or, les responsables des douanes américaines ont bien l’intention d’appliquer la ligne dure. Ce sera le cas avec les Canadiens qui avouent consommer de la marijuana récréative.

Selon certains observateurs, vos informations de crédit pourraient vous trahir dès le 18 octobre prochain. Ce sera le cas si vous décidez d’acheter de la marijuana en ligne. En effet, les autorités américaines n’ont pas besoin d’un mandat pour obtenir de telles informations financières. Cependant, ces dernières doivent être entreposées sur des serveurs américains et concerner des clients étrangers.

Ajoutons à ce sujet que les conditions d’utilisation de plusieurs banques majeures, notamment la Scotia ou la RBC, confirment que leurs données sont soumises aux lois du pays dans lequel elles sont entreposées. Dans la grande majorité des cas, ces informations sont sur des serveurs américains.

Comment éviter l’espionnage d’Oncle Sam?

Il sera difficile pour un Canadien d’éviter d’utiliser sa carte de crédit pour se procurer du cannabis, surtout au début du processus de légalisation. Dans la plupart des provinces, il n’y aura pas suffisamment de succursales physiques pour desservir tout le territoire. Certains ne pourront donc pas se rendre dans une boutique physique pour se procurer du cannabis. En Ontario par exemple, la première succursale ouvrira seulement ses portes en avril 2019. Dans ces conditions, l’utilisation d’une carte de crédit est inévitable.

Pour ce qui est du Québec, la SQDC indiquera vos achats à crédit selon le modèle suivant sur vos dossiers bancaires : SQDC77003 DRUMMONDVILLE QC. Les autorités américaines savent bien qu’il n’y a pas 10 000 raisons de se rendre dans une SQDC. La meilleure façon d’éviter d’attirer l’attention de l’Oncle Sam est encore de payer en argent comptant.

Sources : The Star et Global

'