Afin de protéger leur propriété intellectuelle, les producteurs de cannabis du nord de la Californie tentent de trouver une appellation légale spécifique pour leurs produits. Selon les principaux intéressés, cette initiative profiterait à tous les producteurs de cette région connue comme étant le « triangle d’émeraude ».

Un projet inspiré du champagne français

Si vous désirez produire du champagne, il vous faudra obligatoirement cultiver cet alcool dans une certaine région de la France. Un processus de production très strict doit ensuite être respecté. Le liquide en question pourra ensuite être étiqueté comme étant du véritable champagne. Il s’agit donc d’un produit unique dans le monde de l’alcool.

Swami Chaitanwa aspire à créer une appellation légale similaire pour le cannabis du nord de la Californie. Ce producteur de la région de Mendocino estime que le microclimat unique de la région et les méthodes de production particulières des cultivateurs locaux permettent de créer des variétés inédites de cannabis.

Pour le moment, Chaitanwa est toujours à la recherche de partenaires pour concrétiser le Mendocino Appellations Project. Si le tout se concrétise, il pourrait s’agir d’une façon de faire compétition aux grandes compagnies de marijuana récréative qui offrent un produit moins spécialisé à des coûts réduits. Offrir un cannabis qualifié d’unique deviendrait un argument de vente très populaire auprès des fumeurs.

Un environnement unique, vraiment?

Malgré les spécificités du climat de la Californie du Nord, les avancées technologiques pourraient mettre en péril le caractère unique des variétés de marijuana californiennes. Les cultures intérieures bénéficient désormais de systèmes d’éclairage qui peuvent parfaitement reproduire les différentes intensités de lumière naturelle. Les taux d’humidité et les nutriments fournis aux plantes peuvent également être émulés dans les serres modernes.

Est-ce que les producteurs californiens possèdent véritablement des techniques uniques pour cultiver la marijuana? Si tel est le cas, ils ont tout intérêt à protéger ces secrets. Il s’agirait d’un atout unique qui permettrait de justifier une appellation légale particulière, exactement comme chez les producteurs de champagne français.

Source : Wired

'