Le moins que l’on puisse dire, c’est que le nom de George Washington est populaire aux États-Unis. Ce président américain du 18esiècle est notamment reconnu pour sa brillante carrière militaire et son implication dans la création de la Constitution. Les amateurs de marijuana sont également bien au fait de son amour du chanvre. Depuis quelques mois, cette fameuse plante pousse à nouveau sur la propriété de l’ancien président.

Une nouvelle vie pour un site historique

Washington déclarait en 1974 : « Prenez le plus possible de graines de chanvre indien et semez-en partout ». Nul doute qu’il serait bien fier d’apprendre qu’une première récolte de chanvre vient d’être récoltée sur ses terres. L’équipe du site historique du Mont Vermont désire mettre de l’avant cette plante aux propriétés exceptionnelles.

En mai dernier, vêtus à la mode de l’époque coloniale, les employés du site arpentaient les champs de George Washington pour y planter des graines de chanvre. Malgré les difficultés, notamment les fortes pluies, la récolte est désormais mature. Il sera donc possible de produire sur place des cordages et des textiles avec les techniques d’antan. On pourra ainsi démontrer aux visiteurs la durabilité de la fibre de cette plante.

Un regain d’intérêt pour le chanvre à l’échelle nationale

Dans son journal personnel, George Washington faisait référence au chanvre 90 fois. Il semble que son intérêt pour cette plante soit maintenant partagé par plusieurs politiciens américains. Depuis 1970, il était impossible de faire pousser du chanvre aux États-Unis. C’est seulement en 2014 que le Farm Billa autorisé une culture limitée de cette variété de cannabis qui, rappelons-le, ne contient presque pas de THC.

Si la version 2018 du Farm Billest acceptée, il deviendra légal de cultiver le chanvre comme n’importe quelle autre plante. La redécouverte du chanvre pourrait donc très bientôt concrétiser le rêve de George Washington, qui voyait en cette plante l’un des moteurs économiques de son pays!

Sources : Wikipedia, Smith Sonian Mag, National Post et Le Saviez-Vous