Comme nous l’avions annoncé le mois dernier, il est désormais légal de récolter tous les composés du chanvre au Canada. Cette décision officialisée par Santé Canada le 10 juillet 2018 permettra aux cultivateurs d’exploiter les différents cannabinoïdes contenus dans les fleurs et les bourgeons de la plante.

De précieux cannabinoïdes

Le chanvre industriel était jusqu’à la semaine dernière seulement exploité pour ses graines et ses fibres, des composantes très lucratives qui bénéficient depuis longtemps à l’industrie alimentaire et aux entreprises textiles. Ceci dit, cette plante contient d’autres éléments qui valent leur pesant d’or : les cannabinoïdes. Ces derniers sont surtout célèbres en raison du THC, une substance qui cause des effets hallucinogènes une fois consommée. Au Canada, Santé Canada stipule que le chanvre industriel doit en contenir moins de 0,3 %, soit une quantité négligeable. Cela dit, cette plante contient d’autres composés intéressants, notamment le CBD.

Une bonne nouvelle économique

Dans un communiqué, les membres de la Canadian Hemp Trade Alliance se disent très enthousiastes à l’idée de pouvoir commencer dès maintenant à récolter toutes les parties du chanvre. Plusieurs suspectent que le CBD deviendra d’ici quelques années un produit de grande valeur en raison de sa capacité à réduire naturellement les douleurs, l’inflammation et l’anxiété. Si tout se déroule comme prévu, les producteurs de chanvre pourraient bientôt vendre leurs produits à l’industrie pharmaceutique. Dans un tel contexte, il ne serait pas surprenant que plusieurs agriculteurs d’ici se tournent vers cette plante pour maximiser leurs profits.

Jeff Kostuik représente la compagnie Hemp Genetics International. Il explique qu’il était essentiel de pouvoir commencer à récolter les cannabinoïdes dès cet été pour ne pas rater la récolte de l’automne. En effet, les cultivateurs pourront expérimenter différentes techniques de récolte pendant les prochains mois, plutôt que d’avoir à attendre jusqu’à l’automne 2019.

Sources : Producer et Ganjapreneur

'