L’île de Manhattan est déjà célèbre pour ses nombreux attraits touristiques. Désormais, elle est encore plus attrayante pour les adeptes de la culture 420. En effet, il n’est maintenant plus criminel d’y consommer ou de posséder du cannabis. Cette nouvelle politique s’inscrit dans une volonté de rationaliser le système de justice de la ville de New York.

Réduire la charge administrative du système de justice

Il semble que les habitants de Manhattan soient de fervents adeptes de cannabis. En effet, chaque année, les procureurs locaux entament des poursuites judiciaires contre environ 5000 citoyens pour des charges de possession ou de consommation de cannabis. La décriminalisation de tels cas pourrait réduire le nombre de procès annuels à 200. Selon le procureur de district Cyrus Vance, cette nouvelle approche va également favoriser un système de justice plus égalitaire.

Un ancien système peu efficace qui devait être remplacé

Un rapport produit par le bureau du procureur de district souligne notamment qu’un grand nombre d’habitants de Manhattan consomment régulièrement du cannabis. Dans les faits, la criminalisation de cette substance mène à l’arrestation de citoyens qui bien souvent, appartiennent à des minorités visibles.

Rappelons que malgré la décriminalisation de la substance, il demeure illégal de consommer ou de posséder du cannabis à Manhattan. Ceci dit, ces infractions sont désormais sujettes à de simples amendes. Cyrus Vance a d’ailleurs profité de l’annonce de cette nouvelle politique pour plaider en faveur de la légalisation totale de la marijuana à la grandeur de l’État de New York.

Le procureur de district croit que les taxes reliées à cette nouvelle industrie profiteraient à la population locale. Il estime également qu’il est inutile de criminaliser d’honnêtes citoyens en raison de leur consommation de cannabis. En ce sens, il recommande aux législateurs de légaliser complètement le produit dès que possible.

Sources :The Independent

'