Ces dernières années, l’Amérique du Nord redécouvre les bienfaits du chanvre. Pendant longtemps, cette plante a été faussement associée avec le milieu du crime organisé. Elle retrouve aujourd’hui ces lettres de noblesse, grâce à ses mille et un usages. La perspective de bénéfices extraordinaires n’est sans doute pas étrangère à la soudaine ouverture d’esprit de certains législateurs et politiciens en ce qui concerne la production de chanvre.

Une culture majeure à Hawaï

À ce sujet, nous apprenons d’ailleurs cette semaine que le Industrial Hemp Pilot Program de l’État d’Hawaï commence à accepter des candidatures pour la distribution de licences qui permettront la culture du chanvre. Le Gouverneur David Ige mentionne d’ailleurs que plusieurs Hawaïens considèrent que le chanvre industriel pourrait devenir une culture majeure pour l’économie d’Hawaï au cours des prochaines années.

L’État distribuera ses premières licences dès juin 2018. Il en coûtera 500 $ pour l’enregistrement menant à l’obtention de l’une d’elles et cette dernière sera valide pour deux ans. Afin de déterminer les producteurs qui seront choisis, les candidats devront décrire leurs méthodes de production, leurs coûts d’opération et de contrôle de la vermine, leur usage en eau pour la plantation, les mesures de sécurité qui seront instaurées, et le nombre d’employés requis. Des tests destinés à vérifier le taux de THC et les niveaux de pesticides seront également exigés.

Une production en croissance au Colorado

Dans le même ordre d’idées, la production de chanvre est en croissance vertigineuse au Colorado. En 2014, l’État entier ne cultivait que 1400 acres de cette plante. En avril 2018, la culture du chanvre industriel occupera plus de 17 000 acres.

Les producteurs locaux ne manquent pas de vanter les nombreux usages possibles du chanvre. Les possibilités vont des produits pour la peau aux matériaux industriels, en passant par la nutrition, entre autres. Il s’agit donc d’un nouveau moteur économique profitable. En effet, ce dernier rapporte déjà annuellement des millions de dollars en retombées économiques à l’État du Colorado.

Sources : Star Advertiser et The Denver Channel