Le Yukon est la première province canadienne à mettre fin à son monopole du cannabis récréatif. Si le projet se déroule bien, le gouvernement devrait complètement se retirer du marché d’ici le printemps 2019. Le secteur privé sera alors responsable de la vente de cette substance.

Un retrait progressif de l’État

Trois mois seulement après la légalisation du cannabis, le gouvernement du Yukon commence à délaisser ce marché. Il faut rappeler qu’il s’agit du plan initial proposé par le gouvernement de cette province du nord du Canada. John Streicker, le responsable de la Yukon Liquor Corporation, affirme que : « Une fois que la vente dans les commerces privés sera établie, nous travaillerons afin de nous retirer, en tant que gouvernement, de la vente de cannabis ».

Ce retrait de la Yukon Liquor Corporation ne signifie pas pour autant que les premiers entrepreneurs locaux auront le champ libre. Les responsables gouvernementaux ont bien l’intention de suivre de près le développement de ce nouveau marché privé. Cela dit, l’objectif à long terme est que ce secteur opère de manière autonome et responsable.

Un petit marché isolé

Malgré que cette province ne compte qu’environ 40 000 habitants, les ventes totales de cannabis sont pour le moment décevantes. Depuis octobre 2018, la Yukon Liquor Corporation n’a réalisé que 1.1 million de dollars de ventes. Il faut dire que le seul point de vente de la province est situé dans la ville de Whitehorse. Les boutiques risquent donc de se multiplier une fois que les entrepreneurs pourront obtenir des permis de vente. À ce sujet, John Streicker rappelle qu’il n’y a pas de date fixée pour l’émission de ces précieux documents. Le gouvernement désire prendre tout le temps nécessaire afin d’assurer une transition efficace.

Est-ce que cette décision pourrait inspirer d’autres provinces à opérer un changement semblable? C’est peu probable à court terme. Par contre, s’il devient évident que les systèmes de vente hybrides ou privés performent mieux que les monopoles étatiques, certains politiciens pourraient se laisser séduire par l’idée. Un dossier à suivre!

Sources :

Wikipedia.org

ici.radio-canada.ca

WhitehorseStar.com