Diverses campagnes d’information sont présentées au Canada afin de renseigner la population sur les effets du cannabis. Selon certains intervenants, les responsables du dossier chez Santé Canada présentent la marijuana sous un angle beaucoup trop négatif.

Une approche qui contribue à renforcer les stéréotypes

De nos jours, le cannabis est utilisé de différentes façons par des millions de personnes. Que ce soit dans une optique médicale ou récréative, les cannabinoïdes peuvent aider autant les athlètes de haut niveau que les simples travailleurs à l’horaire surchargé. Cependant, certaines campagnes d’information partent encore du principe que la marijuana est un vice qui nuit à la qualité de vie de ses utilisateurs.

À ce sujet, la campagne intitulée « Vivez votre passion » qui est présentée dans les provinces de l’Ouest fait beaucoup jaser. Lors d’un festival de musique local, les responsables de cette campagne encourageaient les jeunes à pratiquer des sports plutôt que de succomber à la tentation de la marijuana. Dans un contexte où la substance deviendra bientôt légale à la grandeur du pays, nous sommes en droit de nous interroger sur la pertinence de cette approche.

Informer plutôt que diaboliser

Jodie Emery s’insurge contre cette campagne de Santé Canada. Cette dernière est une activiste de longue date qui milite en faveur des nombreux usages de la marijuana. Emery souligne que la campagne « Vivez votre passion » se focalise sur les possibles effets secondaires d’une consommation exagérée de cannabis.

Selon elle, cette plante demeure statistiquement moins dangereuse que de pratiquer des sports qui impliquent des risques de contacts. Emery croit qu’il vaudrait mieux expliquer aux jeunes comment consommer du cannabis de façon sécuritaire s’ils désirent en faire l’expérience. Après tout, si la diabolisation du cannabis a lamentablement échoué pendant des décennies, pourquoi ne pas tenter une nouvelle approche au goût du jour ?

Sources : My YellowKnife Now  & My YellowKnife Now

'