Vous avez toujours rêvé de faire carrière dans le domaine du cannabis? Nous vous suggérons de garder les deux yeux ouverts au cours des prochaines semaines. Effectivement, la Société Québécoise du Cannabis commence à mettre en place son processus de recrutement pour ses succursales du Québec. Vous pourriez peut-être dénicher un emploi à la SQDC!

Une entrée en fonction tardive

Questionné au sujet des détails entourant la création de la SQDC, Alain Brunet, le PDG de la SAQ, a accepté de préciser certains points. Nous savons désormais que les magasins seront ouverts de 10 à 22 heures et gérés par 15 à 20 employés. Au total, c’est donc environ 300 postes qui s’ouvriront partout dans la province.

De plus, les responsables de la SQDC prévoient commencer le recrutement des employés assez tardivement. En effet, le processus débutera seulement deux mois avant la mise en place de la légalisation du cannabis. Cette dernière aura lieu vers la fin de l’été.

Cela dit, si un poste vous intéresse, il est possible de vous inscrire dès aujourd’hui à une liste d’envoi. Vous recevrez alors un infolettre vous avisant lorsque des postes seront ouverts dans votre région. Pour ce faire, il vous suffit de visiter le site Info Cannabis.

La question de l’expertise, une source d’ambiguïté

Marc-Boris St-Maurice, fondateur du Centre Compassion de Montréal et fervent adepte de la légalisation du cannabis, souligne le caractère particulier des critères d’embauche. Effectivement, si Alain Brunet dit rechercher des gens « passionnés » par le cannabis, ces derniers sont également plus propices à avoir un casier judiciaire. Cela n’est généralement pas un atout dans le processus d’embauche. Ainsi, si vous obtenez une entrevue, il pourrait être plus sage de mentionner que votre intérêt pour la substance est purement scientifique!

Source : Le Devoir et Journal de Montréal