Contre vents et marées, la Société Québécoise du Cannabis parvient à s’extirper du marasme qui la paralyse depuis son inauguration. Plusieurs signes encourageants suggèrent que la pénurie de cannabis tire à sa fin. Les Québécois pourront donc se procurer facilement cette substance sans avoir à se tourner vers le marché noir.

Des succursales enfin fonctionnelles

Depuis lundi dernier, les succursales de la SQDC sont à nouveau ouvertes 7 jours par semaine. Rappelons qu’au plus profond de la pénurie de cannabis, la société d’État était seulement ouverte trois jours par semaine en raison des ruptures de stock. Ce retour à la normale démontre que le système d’approvisionnement s’est grandement amélioré.

Dans un communiqué, la SQDC mentionne à ce sujet que : « Bien que l’approvisionnement n’ait pas encore atteint le niveau souhaité, la SQDC offre maintenant aux consommateurs, de façon continue et partout dans son réseau, une gamme de produits diversifiés, en volume suffisant pour mieux répondre à la demande ». Les responsables des communications rappellent que depuis quelques semaines, les consommateurs ont accès à environ 40 ou 60 produits en ligne et en boutique. La société d’État avait justement été critiquée à de nombreuses reprises en raison de son offre limitée. Il semble que ce point essentiel soit désormais réglé.

Quelques nouveautés

En plus de ces nouvelles heures d’ouverture, la SQDC profite de cette période favorable pour ouvrir une nouvelle boutique à Gatineau. Cette dernière a pignon sur rue au 73 boulevard de la Gappe. Il s’agit de la 15e succursale à ouvrir ses portes à la grandeur du Québec.

En plus de faire le bonheur des amateurs de cannabis, les membres de la haute direction de la SQDC se mériteront 1,4 million de dollars en salaires. Après tout, tout ce travail acharné mérite bien une récompense! La société d’État prévoit d’ailleurs dégager 20 millions de dollars de profits dès l’année 2019-2020. Paradoxalement, cet argent sera entièrement dédié à la prévention de la consommation du cannabis.

Sources:

TVAnouvelles.ca

ICI.radio-canada.ca

JournaldeMontreal.com