Selon les dernières estimations fournies par l’University of Alberta’s School of Business, l’Alberta pourrait bénéficier de retombées économiques majeures en raison de la légalisation du cannabis récréatif. Des lois favorables aux entreprises avantagent particulièrement cette province canadienne.

Une province qui va s’imposer dans l’économie mondiale

Si les prévisions se concrétisent, les Albertains pourraient profiter de retombées économiques initiales d’environ 400 à 500 millions de dollars. Comme le modèle de taxation local est favorable aux entreprises, ces dernières seront dans une position très avantageuse. Kyle Murray, le responsable de cette estimation, croit que le marché du cannabis légal se compare aux débuts de l’internet. Le potentiel serait immense, mais difficile à cerner.

Deron Bilous est le ministre du développement économique albertain. Il affirme que la structure fiscale de l’Alberta a justement été prévue de manière à favoriser le positionnement de ses entreprises dans l’économie mondiale du cannabis.

Se faire connaître à l’étranger

Sheldon Croome est est le président directeur général d’Atlas Growers, une compagnie qui produit du cannabis en Alberta. Il a visité le prestigieux événement Advertising Week de New York. Depuis, il confirme que les yeux du monde entier sont tournés vers le Canada et plus précisément vers l’Alberta.

La conférence de l’équipe d’Atlas Growers a su captiver l’auditoire d’investisseurs. À elle seule, l’industrie de la marijuana médicale représente globalement de 100 à 200 milliards de dollars. Présentement, très peu de pays autorisent la culture de la précieuse matière première.

Quant à lui, le marché du cannabis récréatif est sur le point de décoller. En date du 1eroctobre 2018, le gouvernement albertain avait déjà reçu 795 demandes de permis pour vendre de la marijuana. Dans le même ordre d’idées, 3000 personnes ont déjà complété le cours obligatoire pour travailler dans l’industrie du cannabis de cette province.

Source : Global News