Vous vous souvenez des prédictions apocalyptiques qui étaient colportées avant la légalisation? Il semble que finalement, le cannabis ne transforme pas nos routes en zones de guerre. Du moins, c’est ce qui ressort des rapports policiers du dernier mois.

Pas de hausse des cas de conduite avec les facultés affaiblies

La Presse canadienne a contacté plusieurs services de police un peu partout au pays. Selon les principaux intéressés, il n’y a pas eu d’augmentation visible des cas de conduite avec les facultés affaiblies. De la Colombie-Britannique à la province de Terre-Neuve-et-Labrador, le nombre d’arrestations demeure stable comparativement aux années précédentes.

Par exemple, l’agent Jason Doucette de la police de Vancouver mentionne que 18 contraventions en lien avec le cannabis ont été remises depuis le 17 octobre dernier. Ajoutons que la plupart de ces dernières étaient reliées à un entreposage non sécuritaire de la marchandise, et non à sa consommation au volant. Doucette précise également que lui et ses collègues ne s’attendaient pas à une hausse drastique des problèmes reliés au cannabis sur les routes.

Nous ne disposons toujours pas de statistiques officielles à propos du Québec. Cela dit, depuis quelques années, notre province connaît une diminution des arrestations en lien avec la conduite avec les facultés affaiblies. Selon la sergente Joyce Kemp, 252 personnes furent arrêtées pour de tels motifs entre le 1er janvier et le 17 septembre 2018. En 2017, le nombre total d’arrestations était de 319 et de 210 en 2016. Espérons que cette tendance encourageante va se poursuive!

Le Dräger DrugTest 5000 est toujours inutilisé

Kyla Lee est une avocate de la région de Vancouver. Cette dernière se disait très inquiète de l’arrivée du Dräger DrugTest 5000 au pays. Ce dispositif qui est censé détecter l’intoxication au THC dans la salive est réputé pour sa fiabilité pour le moins douteuse. Or, l’avocate se dit agréablement surprise d’apprendre que l’appareil n’a toujours pas été utilisé sur le terrain. Elle croit qu’il s’agit d’une sage décision de la part des forces policières. Lee estime également que les agents de la paix gèrent bien la légalisation du cannabis, car personne au pays n’a rapporté d’arrestations abusives sur les routes.

Sources :

Ici.radio-canada.ca

Vancouversun.com