Le cannabidiol, ou CBD, reçoit depuis quelques années une attention toute particulière de la part des chercheurs universitaires. On le sait efficaces dans le traitement de différents problèmes de santé comme les douleurs chroniques, l’anxiété ou les tremblements. C’est désormais de mieux en mieux documenté. Or, selon une étude récente, il est également possible que ce cannabinoïde puisse être utilisé pour lutter contre la dépendance à la nicotine.

Une étude qui ouvre de nouvelles avenues de recherche

C’est le journal Addiction qui a publié récemment cette étude. Elle est d’ailleurs la première à s’intéresser aux impacts qu’a le cannabidiol sur le processus psychologique de sevrage à la nicotine. Chandni Hindocha en est l’auteur. Il mentionne que cette idée de sujet de recherche lui est venue après avoir pris connaissance d’une autre recherche. Cette dernière datait de 2013. Elle suggérait qu’utiliser pendant une semaine un inhalateur de CBD pourrait contribuer à réduire la consommation de cigarettes de 40% la semaine suivante. Ceci dit, le mécanisme de fonctionnement de ce phénomène demeurait un mystère.

Le cerveau fortement influencé par le cannabidiol

Afin de réaliser l’étude, 15 fumeurs dépendants à la nicotine se voyaient administrer des doses de 800mg de CBD, alors que 15 autres recevaient un simple placebo. Durant la journée, on exposait les patients à des images en lien avec la consommation de cigarettes ainsi qu’à d’autres photos neutres. Après une nuit de sommeil, on les exposait de nouveau à des images similaires. Les patients qui avaient reçu un simple placebo montraient un plus grand intérêt envers les photographies reliées à la cigarette que ceux et celles qui avaient reçu une dose de cannabidiol.

Bien entendu, le CBD ne suffit pas à lui-même à enrayer la dépendance à la nicotine. Cependant, il semble qu’il puisse contribuer à diminuer l’envie de fumer. Il ne reste plus qu’à voir si un traitement pourra être développé à partir de ces résultats.

Source : PsyPost