Une étude scientifique réalisée sur des souris a démontré que le cannabidiol peut bonifier l’effet de certains médicaments utilisés pour traiter le cancer du pancréas. Si les chercheurs parviennent à obtenir des résultats comparables sur des humains, il va s’agir d’une avancée majeure pour le traitement de cette maladie extrêmement agressive.

Un cancer qui fait des ravages

Bien que l’avancement des technologies médicales facilite le traitement de plusieurs types de cancers, celui qui touche le pancréas est particulièrement redoutable. En effet, encore de nos jours, seulement 5% des patients diagnostiqués y survivent plus de 5 ans. 80% des individus diagnostiqués décèdent dans l’année qui suit la découverte de cette maladie.

En raison de ces chiffres troublants, une équipe internationale de chercheurs s’est tournée vers une nouvelle alternative : le cannabidiol. Souvent appelé CBD, ce cannabinoïde fait beaucoup parler de lui en raison de ses propriétés thérapeutiques impressionnantes. Contrairement au THC, il n’entraîne pas d’hallucinations sensorielles à ses utilisateurs.

Les effets surprenants du CBD

Dans le cadre de l’étude, les scientifiques testèrent différents traitements sur des souris atteintes du cancer du pancréas. La gemcitabine est un médicament de chimiothérapie couramment utilisé pour traiter divers types de cancers. Les souris qui étaient traitées avec cette substance seulement survivaient pendant 28 jours. De leur côté, les souris traitées uniquement avec du CBD avaient une espérance de vie moyenne de 25 jours. Là où les choses deviennent intéressantes, c’est lorsque les deux traitements sont combinés. Les souris qui recevaient les deux substances vivaient en moyenne pendant 53 jours.

Selon les chercheurs, ces résultats impressionnants s’expliquent par le fait que le CBD bloque les récepteurs produits par le gène GPR55 responsable du cancer du pancréas. Ces récepteurs favorisent la multiplication des cellules cancéreuses. Ainsi, bien que cette nouvelle avenue de recherche en soit à ses premiers pas, le cannabidiol pourrait bientôt devenir essentiel dans le traitement de certains cancers.

Source : The Guardian