Les responsables de l’Agence Mondiale Antidopage ont récemment pris la décision de retirer le cannabidiol de la liste des substances interdites. En conséquence, la Coupe du monde de soccer 2018 est le plus grand événement sportif international à permettre à ses participants de consommer ce dérivé du cannabis. Il y a fort à parier que cette décision contribuera à mettre fin aux préjugés qui entourent cette substance.

Différencier le CBD du THC

Le cannabidiol, mieux connu sous l’acronyme CBD, est un dérivé du cannabis très semblable au tétrahydrocannabinol. La grande différence entre les deux est que la consommation de CBD n’entraîne pas d’effets hallucinogènes à ses utilisateurs, contrairement au THC. Cependant, comme les deux substances possèdent une formule moléculaire très semblable, il était difficile jusqu’à récemment de différencier les deux cannabinoïdes.

Selon Ted W. Simon, professeur en santé environnementale à l’université de Géorgie, l’Agence Mondiale Antidopage n’aura pas trop de difficulté à différencier les deux substances lors des compétitions. Effectivement, les reins et le foie produisent des marqueurs métaboliques différents lorsqu’un individu consomme du CBD ou du THC. Une étude de 2013 confirme d’ailleurs la possibilité de distinguer les deux cannabinoïdes.

Une excellente nouvelle pour les athlètes

Les joueurs de soccer peuvent se réjouir de cette décision. Le cannabidiol peut effectivement leur procurer des bénéfices conséquents. Par exemple, lorsque le CDB entre en contact avec certains récepteurs du système endocannabinoïde du corps humain, il contribue à diminuer la douleur. Ainsi, les inévitables courbatures ressenties après les matchs seront atténuées pour un consommateur de CBD. De plus, le cannabidiol est de plus en plus utilisé par certains athlètes qui souffrent d’épilepsie. Ils peuvent ainsi mieux contrôler leurs crises et leurs tremblements. Finalement, cette substance naturelle contribue également à calmer l’anxiété. Il s’agit certainement d’un avantage non négligeable. Surtout lorsque vous avez la pression de marquer le but déterminant sur un tir de pénalité!

Sources : Inverse et Six Nutrition