Officiellement, les autorités du Royaume-Uni se montrent sévères à l’endroit du cannabis. En effet, la simple consommation de cannabis médical est une nouveauté dans cette région du monde. Cependant, il semble qu’il y ait un monde de différence entre la législation et la réalité. Le cannabis serait en fait omniprésent dans le royaume de Sa Majesté!

Peu d’intérêt envers le cannabis

En Angleterre, seulement 22% des citoyens accusés de possession de cannabis subissent une conséquence légale. Pourtant, en 2017 ce même pourcentage était de 27%. Il s’agit d’une baisse drastique, même si les procédures judiciaires étaient déjà relativement peu communes. Dans certaines régions, ce pourcentage chute maintenant jusqu’à 12%. C’est notamment le cas dans le comté de Surrey. La plupart des accusés s’en tirent donc avec un simple avertissement.

Selon David Green, le directeur du think-tank Civitas, ces statistiques démontrent que les forces de l’ordre anglaises décriminalisent officieusement le cannabis. Monsieur Green estime même que plusieurs policiers anglais préféreraient légaliser complètement cette plante, afin de pouvoir prioriser la lutte aux drogues plus dangereuses. Cela dit, les spécialistes de la santé du Royaume-Uni ne s’entendent pas à propos des risques posés par le cannabis. Pour certains, il s’agit d’un danger pour la santé mentale, notamment en raison des risques accrus de développer la schizophrénie. Dans ce contexte, plusieurs estiment qu’il est trop tôt pour suggérer publiquement la décriminalisation complète.

Pas une nouveauté

Mary Brett, qui travaille au Cannabis Skunk Sense, explique que les jeunes savent parfaitement que les policiers ne se préoccupent pas trop du cannabis. Ils fument donc cette plante en espérant que s’ils sont pris sur le fait, le policier se montrera clément. Effectivement, les lois britanniques laissent une grande marge de manœuvre aux constables. Ces derniers peuvent décider de sévir s’ils estiment que les circonstances l’exigent. Par exemple, quelqu’un qui cultive du cannabis sera jugé plus sévèrement qu’un simple consommateur.

Malgré tout, les représentants du Home Office font savoir qu’ils s’attendent à ce que les policiers appliquent les lois à la lettre. Tant que le cannabis sera officiellement illégal, la guerre à cette plante se poursuivra sur les terres de la reine.

Sources:

TheSun.co.uk