Peu importe votre sexe, vous pouvez apprécier les produits dérivés du cannabis. Par contre, il semble que les hommes n’en ressentent pas les effets de la même manière que les femmes. C’est du moins ce que suggère une toute nouvelle étude publiée dans le Frontiers of Behavioral Neuroscience.

Une question d’hormones

Cette nouvelle étude conduite par la docteure Liana Fattore précise les effets qu’ont la testostérone et l’estradiol sur le système endocannabinoïde du corps humain. Comme les hommes ont des niveaux de testostérone plus élevés que les femmes, et vice-versa en ce qui concerne l’estradiol, il semble que les deux sexes ne réagissent pas de la même façon au cannabis.

La testostérone et ses effets très virils

La testostérone, généralement associée aux mâles, est une hormone qui favorise les comportements risqués. Ainsi, quelqu’un qui a un niveau élevé de testostérone pourrait être tenté de se lancer dans une carrière de cascadeur, ou encore de consommer des substances hallucinogènes.

Dans ce contexte, il est estimé que les hommes sont quatre fois plus susceptibles que les femmes d’essayer le cannabis. Ils risquent également d’expérimenter avec des variétés de marijuana à plus haute teneur en THC, afin de ressentir des effets plus intenses. Notons que l’usage de stéroïdes synthétiques comme la nandrolone favorise également de tels comportements.

L’estradiol et les comportements routiniers

Chez les femmes, l’estradiol a des effets bien différents. Cette substance, qui fait partie des œstrogènes, tend à stimuler des réactions neurochimiques qui créent un effet de routine. Comme les femmes possèdent des niveaux d’estradiol plus élevés qui les hommes, ces dernières seraient plus susceptibles de développer une habitude du cannabis. Pour cette raison, la Dr. Fattore estime que les femmes sont plus à risque de s’habituer à une consommation régulière de marijuana.

Ajoutons que lorsqu’elle est sécrétée, l’œstrogène stimule le cerveau de manière à procurer des sensations agréables. Ainsi, les femmes seraient en mesure de mieux apprécier le cannabis en raison de leurs hormones particulières qui maximisent les effets apaisants des cannabinoïdes.

Sources :

Digital Journal

Wikipedia.org

News.com

 

'