La semaine dernière, un événement bien connu de la communauté agricole canadienne faisait la promotion du chanvre. Il y a quelques années seulement, cette variété de cannabis sans THC était presque inconnue de la population. Désormais, elle pousse aux quatre coins du pays et son potentiel fait rêver!

Expliquer le chanvre aux néophytes

L’édition 2019 du HempFest se déroulait la semaine dernière au Prairieland Park à Saskatoon. Lors de cet événement, les visiteurs eurent l’occasion d’en apprendre plus sur les nombreuses utilisations possibles de cette plante. En fait, Sacha Hockenhull, un des organisateurs, explique que l’objectif du HempFest est justement de démystifier le chanvre. C’est pour cette raison qu’une salle de conférence a été aménagée afin que les visiteurs puissent poser des questions aux 45 experts de l’industrie qui étaient présents.

Bien que le chanvre industriel ne puisse pas être utilisé de manière récréative, il s’agit tout de même d’une plante qui fait partie de la famille des cannabacées. L’avocate Sarah Leamon était donc présente pour répondre aux questions de consommateurs de cannabis qui désiraient éviter d’éventuels les troubles légaux. Souvent, les événements dédiés au chanvre conservent cet aspect 420 friendly.

Après tout, peu importe si vous cultivez du cannabis avec ou sans THC, les mêmes questions reviennent souvent de la part des clients. Ainsi, les fabricants de vêtements, d’aliments ou de matériaux de construction côtoyaient les vendeurs d’accessoires pour fumeurs.

Un intérêt grandissant pour cette plante

Plusieurs exposants du HempFest mentionnent que l’événement attire déjà plus d’attention que l’an dernier. Rod Szarka, le vice-président de Keystone Labs, croit que cet engouement est relié à la légalisation du cannabis. Maintenant que cette plante est enfin sortie de l’ombre, bien des curieux désirent en apprendre plus à son sujet. C’était d’ailleurs le moment rêvé pour monsieur Szarka de dévoiler en grande pompe la nouvelle invention de sa compagnie : le Key-Box. Cet appareil est destiné aux cultivateurs de cannabis qui désirent tester la concentration de leurs plants.

De son côté, monsieur Hockenhull se dit satisfait de pouvoir briser les préjugés qui entourent le chanvre. Selon lui, l’interaction entre les visiteurs et les exposants démontre le sérieux de l’industrie du cannabis. Il croit qu’en plus d’être divertissante, cette dernière est désormais très professionnelle.

Sources :

Key-box.ca

GlobalNews.ca

ICI.radio-canada.ca