Le chanvre, une culture sans pesticides

On vous en a déjà glissé un mot dans un autre article, mais le chanvre est une culture très facile. En effet, on peut presque dire que ça pousse comme de la mauvaise herbe. Donc on évite les pesticides, insecticides et autres produits chimiques. C’est donc un plus pour l’environnement, mais aussi pour nous, puisqu’on évite ainsi que notre peau soit en contact avec ces produits.

Les pesticides sont très dommageables pour l’environnement et sont mêmes reconnus comme pouvant causer des maladies très graves chez l’humain, le cancer notamment.

Donc privilégier une culture qui ne nécessite pas (ou moins) de pesticides et toujours une meilleure option, autant pour la planète que pour tous ses habitants.

Le chanvre, résistant et durable

Les vêtements faits en chanvre ont l’avantage d’être très résistants et durable. En effet, la fibre de chanvre est beaucoup plus durable que la fibre de coton par exemple. La fibre de coton perdra sa forme et s’étirera avec le temps. Vos vêtements ne seront plus comme quand vous les avez achetés et vous risquez de vous en départir plus rapidement. La fibre de chanvre, elle, ne s’étire pas et conserve sa forme avec le temps et les lavages.

En plus, la fibre de chanvre ne rétrécit pas. Fini les chandails qui deviennent deux fois plus petits après un tour malencontreux à la sécheuse!

Un des points vraiment extraordinaire à propos de la fibre de chanvre, c’est qu’elle s’adoucit avec le temps et les lavages. Oui, oui, les vêtements faits en chanvre deviendront encore plus confortables avec le temps, magique non?

Le chanvre, une fibre plus écologique

Comment peut-on dire d’une fibre qu’elle est plus écologique qu’une autre? Premièrement, il faut comprendre que toutes les fibres issues du pétrole (polyester, nylon, acrylique, etc) ne sont pas écologiques du tout. Elles ne sont pas biodégradables et donc ça pose un problème lorsqu’elles arrivent en fin de vie. Elles doivent être enfouies ou du moins détruites d’une manière qui n’est certainement pas écologique.

De plus, elles peuvent créer des micropollutions lors du lavage des vêtements. Ces minis morceaux de plastique se retrouvent alors dans les océans et ils affectent très négativement tout l’écosystème marin.

Le coton conventionnel (donc non-biologique) est également assez néfaste pour l’environnement. Sa culture nécessite énormément de pesticides, d’insecticides et d’eau. On lui privilégie donc le coton biologique, cultivé sans pesticides ou autre produits chimiques. Par contre, la culture du coton biologique demande tout de même beaucoup d’eau et elle appauvrie les sols, donc n’est pas durable. De plus, le coton ne pousse pas au Canada, il faut donc l’importer et ça ajoute à son empreinte écologique déjà élevée.

Quant à lui, le chanvre se retrouve au top du palmarès des fibres écologiques (yé!). Sa culture sans pesticides en fait déjà une fibre de choix. Lorsqu’on ajoute le fait que c’est une fibre très résistante et durable, cela ajoute encore à son potentiel. En plus de tout cela, le chanvre peut pousser au Canada et sa culture régénère les sols. Honnêtement, on ne peut pas avoir une fibre plus écologique que le chanvre.

La prochaine fois que vous devrez magasiner des vêtements, des tapis ou même des serviettes, portez une attention particulière à leur composition. Privilégiez les fibres organiques au détriment des synthétiques et recherchez des fibres de chanvre! Vous ne serez pas déçus!