La Société Québécoise du Cannabis entend bien contrôler les ventes de marijuana récréative. En effet, comme dans les succursales de la SAQ, les clients qui ont l’air particulièrement jeune devront prouver qu’ils sont âgés d’au moins 18 ans à l’aide d’une pièce d’identité. L’ensemble du fonctionnement des succursales de la SQDC sera d’ailleurs strictement encadré

Des directives très claires pour les agents de sécurité

La semaine dernière, la SQDC a rendu public un formulaire d’appel d’offres. Ce dernier révèle entre autres que la nouvelle société d’État aura recours aux services d’une agence de sécurité. Les employés de l’agence qu’elle sélectionnera seront mandatés pour vérifier l’âge des clients qu’ils jugent suspects. Ils devront également être en mesure d’expulser des lieux les clients intoxiqués par la drogue ou l’alcool, de prévenir les vols et de porter secours aux clients en détresse physique.

Des livraisons de cannabis à domicile

Rappelons également que si vous préférez passer vos commandes en ligne, il sera possible de faire vos achats sur le site web de la SQDC. On vous livrera alors votre commande directement à votre domicile, et ce, partout au Québec. Cela dit, la société n’a pas encore sélectionné la compagnie qui s’occupera de ces livraisons.

La SQDC en mode embauche d’ici la fin de l’été

Si travailler dans le domaine du cannabis vous intéresse, vous pouvez postuler directement sur le site web de la SQDC. Le salaire de base offert est de 14$ de l’heure. Évidemment, l’organisme offrira des salaires « concurrentiels » beaucoup plus élevés à ses directeurs. Cela dit, on vous suggère de ne pas avoir de casier judiciaire si vous prévoyez envoyer votre candidature. Ainsi, il est souhaitable d’avoir développé une expertise purement théorique du cannabis si vous désirez optimiser vos chances d’embauche!

En conclusion, sachez que la Société Québécoise du Cannabis est déjà prête à mettre certaines de ses succursales en opération. Il s’agit de celles de Lévis, Drummondville, Trois-Rivières et Québec. L’organisme doit cependant finaliser des détails de dernière minute pour les autres villes, notamment Montréal.

Sources : TVA et HuffPost