De nombreux conflits militaires accablent le Liban depuis plusieurs années. Les habitants de ce pays tentent donc par tous les moyens d’améliorer leur qualité de vie. Afin de donner un coup de pouce à l’économie du pays, son parlement se prépare à passer une loi qui autorisera la culture et la consommation de cannabis à des fins médicales. Dans une entrevue accordée à Bloomberg, Raed Khoury, le ministre de l’économie libanais, a affirmé que le cannabis du Liban était le meilleur au monde, rien de moins!

Un projet préparé par les plus hautes instances du Liban

Le projet a été dévoilé au public la semaine dernière par Nabih Berri. Ce dernier est un politicien de longue date qui jouit d’un grand respect de la part de ses pairs. Cette annonce officielle est plutôt récente. Cependant, des signes laissent croire que le gouvernement libanais caresse un tel projet depuis un moment déjà.

Le cannabis, un remède pour le pays tout entier?

Rappelons ici que le Liban a été impliqué dans de sérieux épisodes de violence en 2012, 2014 et plus récemment de 2015 à 2017. Dans ces conditions, l’économie du pays a beaucoup souffert. Cette dernière n’a connu qu’une croissance que de 2% cette année, sans compter les dettes importantes du pays.

La culture de cannabis du Liban pourrait s’avérer être un moteur économique de premier plan pour le pays. Ajoutons d’ailleurs que plusieurs producteurs illégaux cultivent du cannabis dans la plaine de la Bekaa depuis des années. La population locale est donc déjà au fait des techniques optimales pour faire croître cette plante dans le climat particulier du Liban.

Évidemment, les propriétés thérapeutiques du cannabis pourraient se révéler essentielles pour aider les nombreuses victimes des conflits armés. Le THC et le CBD contenus dans la marijuana permettent notamment de soulager les douleurs chroniques causées par les blessures. Ces cannabinoïdes peuvent également réduire l’anxiété et l’intensité des symptômes du syndrome de stress post-traumatique.

Sources : CNN et Wikipedia