Cela peut sembler paradoxal dans un contexte de légalisation, mais les fumeurs de cannabis du Manitoba seront sous haute surveillance cet été lors des festivals de musique. Ainsi, si vous prévoyez aller festoyer dans cette province cet été, sachez qu’allumer un joint pourrait vous valoir une amende salée!

Des lois contraignantes

Un peu comme au Québec, les lois antifumée du Manitoba sont très strictes. Par exemple, il est interdit de fumer ou de vapoter du tabac dans les lieux publics fermés comme les arrêts d’autobus. La législation est encore plus sévère à l’endroit du cannabis. Il est interdit de fumer cette plante même en plein air. Cela inclut évidemment les sites de festivals. Les contrevenants s’exposent à des amendes qui peuvent aller jusqu’à 672$.

Deux exemples frappants

Les responsables du Winnipeg Folk Festival expliquent que leur événement ne permettra pas la consommation de cannabis. Lynne Skromeda, la directive exécutive du festival, estime que depuis la légalisation du cannabis les forces de l’ordre accordent une attention particulière à cette plante. Auparavant, les joints étaient omniprésents sur le site de l’événement et peu de gens s’en souciaient. Cela dit, Skromeda souligne qu’il n’y aura pas de chasse aux fumeurs sur le site de l’événement. Ceux qui désirent consommer devront simplement s’assurer de ne pas incommoder le reste de la foule avec la fumée secondaire. Par contre, les policiers qui patrouilleront les lieux pourront tout de même distribuer des amendes s’ils l’estiment nécessaire.

De son côté, Rob Waloschuk est le responsable du Dauphin’s Countryfest. Il estime que le cannabis ne sera pas un grand problème cette année. Lors les éditions précédentes, il était fréquent de sentir l’odeur caractéristique des joints et les festivaliers ne semblaient pas s’en préoccuper. En fait, Waloschuk compare le cannabis à l’alcool vendu sur le site. Les deux substances intoxiquent légèrement leurs consommateurs. Il estime que l’essentiel est que la sécurité des gens ne soit pas compromise.

Lynne Skromeda, Rob Waloschuk et d’autres individus impliqués dans la scène musicale manitobaine croient qu’il serait sage de prévoir une exception à la loi pour permettre la vente et la consommation de cannabis lors des festivals. Par contre, un tel changement n’aura certainement pas lieu cette année.

Sources:

WinnipegFreePress.com