Bien que cette pratique ne soit pas légale au Québec et au Manitoba, le reste des Canadiens peuvent s’adonner en toute liberté à la culture de quatre plants de cannabis par maison. Si certains mettent à profit leur pouce vert depuis des années, cette forme de jardinage est une nouveauté pour la plupart des Canadiens. L’industrie du jardinage a dû s’adapter à cet intérêt soudain pour la culture intérieure de végétaux.

De nouvelles techniques

Rick van Duyvendyk travaille pour la compagnie Dutch Growers Garden Centre’s. Cet expert du jardinage estime que la légalisation du cannabis au Canada a eu un grand impact sur les techniques de culture. Selon lui, les nouveaux systèmes d’éclairage sont devenus beaucoup plus performants. Il est désormais possible de se procurer des lumières spécialisées pour les différentes plantes. Aurapavant, ces approches sophistiquées étaient réservées aux producteurs professionnels.

Auparavant, un jardinier amateur allait se contenter d’acheter quelques tubes fluorescents et de les suspendre au plafond. Désormais, de simples bandelettes DEL positionnées stratégiquement peuvent améliorer la longévité des plantes, ainsi que leur rendement. Un peu comme dans les serres hydroponiques de cannabis, ces lumières doivent être installées à différentes hauteurs pour éclairer toute la plante, et pas seulement le dessus des feuilles. Il en résulte plus de fleurs qu’avec un éclairage régulier. Cette façon de faire peut s’appliquer à presque tous les végétaux, ainsi qu’aux fleurs et aux herbes. Il est également possible de se procurer des lumières de différentes couleurs, afin de stimuler la plante de différentes manières. Par exemple, une lumière bleue va stimuler la croissance, alors qu’une lumière rouge va favoriser le développement des feuilles.

De l’équipement spécialisé

Monsieur van Duyvendyk estime que ces innovations sont attribuables aux sommes d’argent investies dans la recherche. Désormais, les universitaires sont payés pour optimiser la culture du cannabis. Plusieurs nouveaux engrais et fertilisants organiques ont été développés ces dernières années pour les producteurs autorisés de cannabis. Des variantes destinées au grand public ont rapidement été commercialisées dans les centres de jardinage. Au final, tous les jardiniers amateurs profitent de l’effervescence qui entoure l’industrie du cannabis.

Sources:

GrowLightInfo.com

Ckom.com

Canada.ca