Tout comme dans Astérix et Obélix, il semble que les Gaulois possédaient vraiment une potion magique très particulière. En 2015, une équipe d’archéologues menée par Hervé Delhoofs a ainsi fait une découverte innusitée à Cébazat, en France. Cette dernière à retrouvé des traces de Cannabis sativa dans des vases servant à entreposer le vin.

Planer comme un Gaulois

Nicolas Garnier, chercheur en archéologie, suggère donc que « Ces fragments végétaux ont pu être ajoutés au vin, tout comme la résine, pour l’aromatiser et lui donner un effet psycho-trope ». Le musée Bargoin exposera d’ailleurs ces vases jusqu’en mai 2018.

Source : Le Point