Des statistiques récentes démontrent qu’il y a eu une hausse de 26 % du nombre de poursuites judiciaires reliées à la vente de cannabis au Royaume-Unis par des jeunes au cours des quatre dernières années. Il semble de plus en plus évident que les lois prohibitionnistes échouent à protéger la population. Pire encore, cette législation profite aux trafiquants.

Les habitudes de consommation des mineurs britanniques

Selon un sondage mené chez les jeunes britanniques, ces derniers considèrent qu’il est beaucoup plus facile de se procurer du cannabis que de l’alcool. Chez les 16-17 ans qui consomment de la marijuana, 44 % des répondants considèrent que la substance est facile à trouver. En comparaison, 22 % des jeunes consommateurs d’alcool estiment qu’il est simple d’acheter de la boisson.

Alors que le nombre de poursuites judiciaires intentées contre des adultes pour revente de cannabis est en baisse, c’est tout l’opposé chez les jeunes. David Lammy, un député membre du Labour Party, affirme que cette situation démontre l’échec de la guerre contre les drogues. Ce dernier considère que la légalisation de diverses substances serait une solution. Le député évoque également la possibilité que le contrôle très strict de la vente d’alcool pousse les jeunes vers la consommation d’autres drogues plus faciles à obtenir sur le marché noir, notamment le cannabis.

L’ancien ministre de la Santé, Norman Lamb, abonde dans le même sens que monsieur Lammy. Il affirme que les jeunes « paient le prix » de la législation désuète du Royaume-Uni. Lamb estime que le gouvernement ne remplit pas son devoir de protéger le jeune public en laissant le monopole de la vente de cannabis entre les mains du marché noir.

Les jeunes revendeurs, de simples victimes?

En réaction à ces nouvelles informations, un thinktank britannique suggère qu’il vaudrait mieux traiter les jeunes revendeurs de cannabis comme des victimes du système actuel, plutôt que comme des criminels. Le groupe affirme également que des criminels professionnels exploitent les jeunes en les forçant à vendre de la marijuana. Une enquête du journal The Guardian avait d’ailleurs récemment mis à jour ce problème grandissant dans les régions rurales de l’Angleterre.

Sources : Independent et The Guardian

 

'