Les entreprises canadiennes impliquées dans l’industrie du cannabis se font présentement la course. En effet, elles vident à développer pour 2019 des breuvages au cannabis. Toutefois, ces dernières ne seront pas autorisées aussi tôt que la légalisation du cannabis récréatif, à la fin de l’été 2018. Cependant, il est probable que des ajustements soient apportés pour permettre la vente de divers dérivés du cannabis dès 2019. Plusieurs spéculent sur ces nouvelles mesures, prévoyant qu’elles incluront notamment la nourriture et les breuvages.

Profiter de la baisse de popularité du tabac

Dooma Wendschuh est le cofondateur de la compagnie ontarienne Province brands. Il insiste sur le fait qu’après des années de campagnes publicitaires, les produits du tabac n’ont plus la côte. En effet, on connait bien de nos jours les risques reliés aux poumons et à la dépendance à la nicotine. Un sondage de Statistique Canada de 2016 révélait d’ailleurs que si seulement 17% des Canadiens fumaient, 77% consommaient toujours de l’alcool. Les compagnies de cannabis voient dans cette tendance une opportunité en or.

Les produits santé en forte demande

Une étude conduite par le cabinet financier Deloitte révèle que les consommateurs potentiels de boissons alcoolisées au cannabis sont surtout des milléniaux à la recherche d’un produit faible en calories qui procure d’agréables sensations. Deloitte estime d’ailleurs qu’une fois ces produits légalisés, ils risquent de largement dépasser le cannabis inhalable en termes de ventes. Nous parlons ici d’un futur marché qui représentera entre 12 et 22 milliards de dollars.

Source : CBC