Avec la légalisation imminente du cannabis au Canada, l’intérêt du public pour cette substance connaît une croissance fulgurante. Cela dit, peu de gens savent que le cannabis est composé de diverses substances appelées cannabinoïdes et que ces dernières stimulent nos récepteurs CB1 et CB2.

La composition du chanvre médical varie d’un produit à l’autre et leurs effets peuvent être très différents selon le dosage des cannabinoïdes présents. Comme il s’agit de substances 100% naturelles, les cannabinoïdes sont tout à fait indiqués pour le traitement de diverses conditions médicales très répandues.

La place des cannabinoïdes dans l’organisme humain

Malgré leur nom, ces éléments ne se retrouvent pas que dans le cannabis. En effet, des études ont démontré que le lait maternel contient aussi des cannabinoïdes. Ces derniers contribuent dans ce cas à stimuler l’appétit du bébé, et par la même occasion son réflexe de téter le sein de sa mère.

Les cannabinoïdes : différentes substances pour des usages variées

Les récepteurs CB1 et CB2 composent en grande partie le système endocannabinoïde. La consommation de cannabinoïdeses stimule ces deux types de récepteurs. Les récepteurs CB1 sont surtout situés dans le cerveau, la moelle épinière et les terminaisons nerveuses. Les récepteurs CB2 quant à eux, se retrouvent en grande partie dans le système immunitaire et dans le système nerveux.

Quand nos récepteurs sont excités par les cannabinoïdes, plusieurs interactions ont lieu dans des sections spécifiques du cerveau. C’est le cas du système limbique associé à la mémoire, aux capacités cognitives et aux habiletés psychomotrices. Ces mêmes cannabinoïdes stimulent également la voie mésolimbique qui joue un rôle clé dans la production de dopamine, un neurotransmetteur qui renforce les bonnes habitudes de vie et la motivation. De plus, c’est dans le système nerveux que sont situés les récepteurs CB1 et CB2. Ils contribuent donc à réguler l’intensité de la douleur une fois activés.

Le THC et le CBD, deux incontournables

À ce jour, les scientifiques ont identifié 85 cannabinoïdes dans le cannabis. De ce nombre, le Tetrahydrocannabinol, mieux connu sous l’abréviation THC, est celui qui est le mieux connu. Il s’agit d’une substance active qui produit divers effets sur l’esprit et sur le corps de l’utilisateur. Après que le THC ait agi sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde, le consommateur va expérimenter des effets hallucinogènes qui durent quelques heures et qui varient grandement selon la quantité consommée et la qualité du produit. Au pays, on règlement strictement la production et la vente de produits contenant du THC. Santé Canada stipule que les dérivés alimentaires du chanvre ne doivent pas contenir plus que l’équivalent de 0,3% du poids des feuilles en THC. De plus, les produits à base de chanvre ne peuvent contenir plus de dix microgrammes de THC par gramme.

Le CBD, où cannabidiol, est un cannabinoïde qui ne produit pas d’effets psychotropes une fois consommé. En activant les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde, le CBD réduit l’inflammation et la douleur. De plus, il procure un effet apaisant à son utilisateur.

Le cannabis naturel ou ses dérivés pharmaceutiques ?

Les cannabinoïdes sont extrêmement efficaces pour traiter diverses conditions médicales. L’industrie pharmaceutique a donc développé des alternatives basées sur des composés spécifiques du cannabis. Nous pouvons entre autres penser au Marinol ou au Cesamet. On utilise notamment ces médicaments pour traiter les nausées. Cependant, les patients et les professionnels de la santé contestent leur efficacité.

Malgré que ces nouveaux produits fonctionnent chez certains individus, nous voulons ici attirer votre attention sur « l’effet d’entourage ». Il s’agit de la synergie qui s’opère entre les différents composés du cannabis naturel lorsqu’il est simplement fumé. En effet, selon le neurologue Ethan Russo, l’efficacité des applications médicales du cannabis dépend de l’association entre les cannabinoïdes et les terpènes contenus dans le chanvre. Nous vous suggérons donc de vous en tenir aux dérivés naturels du cannabis. Ces derniers contiennent tous éléments essentiels pour maximiser les bénéfices thérapeutiques.

Concluons en rappelant que chaque consommateur de cannabis médical est un cas différent. Le dosage des différents cannabinoïdes contenus dans votre produit doit s’adapter à la condition médicale que vous souhaitez traiter. Heureusement, nos experts sauront vous guider vers la meilleure alternative pour prendre soin de votre santé. Contactez-nous dès maintenant pour obtenir plus d’informations sur les différents produits qui s’offrent à vous.

'