Autant au Canada qu’aux États-Unis, les femmes se lancent dans l’industrie naissante du cannabis. Plusieurs jeunes entrepreneures profitent déjà des retombées économiques engendrées par la légalisation progressive de cette substance dans les États américains. Cette tendance, qui avait attiré l’attention de la presse il y a quelques mois, semble d’ailleurs s’intensifier.

Fonceuses et… bientôt riches?

Brittany Carbone, la PDG de TONIC, œuvre présentement dans le secteur des produits alimentaires à base de cannabidiol (CBD). Son coup de génie? Allier les propriétés thérapeutiques du CBD à l’ashwagandha, une plante médicinale fréquemment utilisée en Inde pour favoriser une santé de fer.

Après seulement une année d’existence, la compagnie de Brittany Carbone fait des profits mensuels de 40 000$. La jeune entrepreneure a d’ailleurs dû relocaliser ses installations directement dans un champ de chanvre pour extraire les quantités de CBD nécessaires. Il s’agit d’un exemple typique de jeune entreprise qui parvient à se tailler une place de choix dans ce nouveau marché. Bien qu’au départ les consommatrices soient parfois intimidées par les dérivés du cannabis, la démocratisation des produits dérivés de cette plante fait vite tomber les préjugés.

Faire la promotion du cannabis au féminin sur les réseaux sociaux

Les entrepreneures de l’industrie du cannabis adaptent leurs produits aux goûts de la gent féminine. Il suffit de jeter un coup d’œil aux réseaux sociaux populaires du moment pour y retrouver des milliers de produits destinés aux femmes.

Les Ladies of Paradise sont d’ailleurs particulièrement actives sur le web. Ces dernières ont pour mission de donner de la visibilité aux nombreuses entrepreneures qui tentent de faire fortune avec le cannabis. Les Ladies font la promotion des innovations féminines à la fois par des billets de blogue et des séances photo. Le concept est simple, il s’agit de présenter le cannabis au féminin comme étant à la fois sain et tendance.

Sources : Forbes et The Guardian

'