Le gouverneur Andrew Cuomo a annoncé la semaine dernière qu’il voulait faire de la légalisation du cannabis dans l’état de New York l’une de ses priorités. Le politicien estime qu’il est grand temps que les adultes aient le droit de consommer cette plante s’ils le désirent.

Un marché gigantesque

Il y a fort à parier que le potentiel économique de l’État de New York en fasse saliver plusieurs. Cette région des États-Unis est la 3e plus grande économie du pays. Il est également estimé que les habitants de New York City sont les plus grands consommateurs de cannabis en Amérique. Depuis l’été 2018, il n’est d’ailleurs plus criminel de posséder de la marijuana sur l’ile de Manhattan.

Si le projet se concrétise, le marché du cannabis récréatif pourrait rapidement valoir aux alentours de 3.1 milliards de dollars annuellement. Si l’on prend en compte les taxes, l’État pourrait bénéficier chaque année de 436 millions supplémentaires. Voilà qui pourrait expliquer le soudain engouement du gouverneur Cuomo pour la plante verte!

Une rhétorique progressiste

Cette volonté de légaliser la marijuana s’inscrit dans le nouveau positionnement politique du gouverneur. Ce dernier a affirmé que : « Le fait est que nous avons deux systèmes de justice pénale: un pour les riches et les gens aisés, et un autre pour les autres ». Toujours selon Cuomo, la criminalisation du cannabis cause principalement des problèmes légaux aux minorités, surtout les noirs et les latinos. En effet, 87% des arrestations reliées à la possession de cannabis impliquent des citoyens de ces deux groupes ethniques.

Combattre les problèmes de santé

En plus de ces préoccupations économiques et idéologiques, la santé publique est un motif supplémentaire pour procéder à la légalisation du cannabis. À ce sujet, le New York Health Department a publié un communiqué. Ce dernier confirme que cette mesure pourrait contribuer à réduire les décès reliés aux surdoses d’opioïdes. Dans certains États où la plante est déjà légale, le nombre de décès reliés à ces substances a déjà diminué de 25%.

Bref, ne vous surprenez pas si vous trouvez de nouvelles boutiques de produits naturels lors de votre prochain voyage à New York!

Sources :

Journaldequebec.com

Greenentrepreneur.com

'