Pendant l’âge de pierre, nos lointains ancêtres arpentaient l’Europe avec leurs tribus nomades. À cette époque, le territoire était probablement recouvert de cannabis. Du moins, c’est ce que suggère une étude récente concernant le cannabis en Europe, produite par une équipe de l’Université du Vermont.

Un paysage bien différent

En effet, les chercheurs ont analysé les fossiles de pollen provenant de 470 différents sites d’Europe. Ils en sont ensuite venus à la conclusion que le cannabis poussait partout sur les terres arides des toundras européennes. Le paysage était alors bien différent d’aujourd’hui. La période glaciaire venait à peine de se terminer et les glaciers se retiraient lentement. Le cannabis était alors l’un des principaux végétaux présents dans cette région du monde. Ceci dit, quand les premières communautés de fermiers sédentaires se sont installées en Europe il y a environ 9000 ans, le cannabis était déjà en régression en raison du réchauffement du climat.

Une utilisation humaine?

John McPartland est le dirigeant de l’équipe scientifique responsable de l’étude. Il soutient qu’il est improbable que les nomades de l’âge de pierre aient cultivé le cannabis pour sa fibre ou ses propriétés hallucinogènes. En effet, la plante semble avoir quasiment disparu du continent au moment où les premières communautés humaines commençaient à s’y installer.

Cela dit, des éleveurs en provenance des steppes eurasiennes ramenèrent avec eux des graines de cannabis en Europe. C’était il y a environ 4500 ans, pendant l’âge de bronze. Toujours selon McPartland, ces communautés ont possiblement utilisé le cannabis à des fins récréatives. En effet, à cette époque, on avait pas encore découvert le processus pour produire de l’alcool.

Source : Independent