De nos jours, la technologie est partout, et peut-être même bientôt dans nos aliments. Les gros joueurs de l’industrie alimentaire savent que les breuvages au cannabis seront prochainement légalisés au Canada. Plusieurs considèrent l’usage de la nanotechnologie pour parvenir à développer le Saint Graal des boissons infusées au THC. En revanche, d’autres se demandent s’il s’agit d’une avenue vraiment sécuritaire.

Des mini robots dans notre organisme? Pas si vite!

Concevoir une boisson au cannabis digne de ce nom n’est pas une tâche facile. Le breuvage lui-même est à base d’eau alors que les cannabinoïdes sont solubles dans l’huile. Comme ces deux substances ont des densités différentes, elles se mélangent très mal. Or, certains estiment que la nanotechnologie pourrait permettre de contourner ce problème majeur. Ces particules miniaturisées sont déjà utilisées en médecine afin d’administrer plus efficacement des médicaments.

Cela dit, les experts du Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN) s’inquiètent d’une possible utilisation des nanotechnologies par l’industrie alimentaire. Selon les scientifiques rattachés à cette organisation, il est difficile de déterminer si les nanoparticules sont bel et bien évacuées de l’organisme où si elles y demeurent pendant des années. Nous savons déjà que ces corps étrangers miniatures peuvent causer des dommages au cerveau, des défaillances du système immunitaire, et même empoisonner les organes.

Des alternatives naturelles

Si dans un contexte médical la nanotechnologie a déjà fait ses preuves, il serait souhaitable qu’une alternative naturelle soit développée par l’industrie alimentaire. C’est d’ailleurs l’objectif de la compagnie torontoise Trait Biosciences inc. Les scientifiques impliqués dans le projet tentent de concevoir une solution aqueuse dans laquelle les cannabinoïdes pourraient être intégrés. Ajouter ces derniers dans une boisson deviendrait alors un jeu d‘enfant, ou presque.

Les responsables du projet croient également que les cannabinoïdes solubles dans l’eau peuvent être absorbés plus rapidement par l’organisme. La consommation de la boisson au cannabis deviendrait alors plus sécuritaire, puisque ses effets deviendraient aisément prévisibles, comme avec l’alcool.

Sources :

Vancouversun.com