Si vous voyagez aux États-Unis, sachez qu’il sera bientôt légal prendre l’avion avec certaines formes de cannabidiol (CBD) en votre possession. Cette décision récente de la Transportation Security Administration s’explique par l’arrivée de nouveaux médicaments à base de cannabis sur le marché. Parallèlement, l’émergence de nouveaux produits infusés au CBD force le gouvernement à adapter les lois en conséquence.

S’adapter à la réalité médicale

Cette décision de la TSA est pour le moment limitée à l’Epidiolex. Il s’agit d’un médicament destiné à ceux et celles qui souffrent du syndrome de Dravet, une forme rare d’épilepsie qui touche surtout les enfants. Ce médicament est conçu à base de CBD. Ce cannabinoïde active certains récepteurs du système endocannabinoïde du corps humain lorsque consommé. Cette interaction permet notamment de réduire la douleur et l’inflammation, de calmer l’anxiété en agissant comme un relaxant naturel et de réduire les spasmes et tremblements. C’est en raison de cette propriété antispasmodique que le CBD a retenu l’attention de l’industrie pharmaceutique.  

Cette décision de la TSA n’a pas été prise sur un coup de tête. Il aura fallu que l’Epidiolex soit approuvé par la Food And Drug Administration pour convaincre les responsables de la sécurité aérienne que les voyageurs peuvent transporter cette substance en toute sécurité. D’ailleurs, mentionnons que les patients devront se plier à des instructions spéciales pour transporter ce médicament dans leurs effets personnels.

Un mouvement qui prend de l’ampleur

Les lois qui entourent la consommation de cannabis médical viennent également d’être assouplies au Texas. Depuis la semaine dernière, le Compassionate Use Program permet la consommation d’huile de CBD. Ces extraits sont particulièrement populaires auprès des vétérans de l’armée qui souffrent du syndrome de stress post-traumatique.

Comme la production de chanvre industriel est désormais légale partout aux États-Unis, les chercheurs peuvent étudier librement les composantes de cette plante. Cela inclut le CBD. Il ne serait donc pas surprenant que de nouvelles applications médicales soient démontrées dans les prochaines années. Pour le moment, le Compassionate Use Program considère que ce cannabinoïde est efficace pour traiter l’épilepsie, les spasmes musculaires, les cancers terminaux, les maladies dégénératives, l’autisme, le syndrome de Lou Gehrig et la sclérose en plaques.

Sources:

TPR.org

CNN.com

MarijuanaMoment.net