Les citoyens de la ville de Ruatoria espèrent relancer l’économie locale en investissant dans l’industrie du cannabis médical. Cette petite communauté maorie est située dans une région reculée de la Nouvelle-Zélande. Cette initiative n’est pas sans rappeler les nombreuses communautés autochtones canadiennes qui se tournent également vers le cannabis afin de générer de nouvelles retombées économiques.

Une ville isolée, mais unique

Visiter Ruatoria fait rarement partie des projets des touristes qui se rendent en Nouvelle-Zélande. Cette petite ville est peuplée à 95% de Maoris et ne compte que 750 habitants. Ce nombre est d’ailleurs en déclin depuis de nombreuses années. Même la station d’essence locale est désormais placardée et laissée à l’abandon. Cela dit, les choses pourraient changer pour le mieux alors que le gouvernement du pays se prépare à légaliser la production et l’utilisation du cannabis médical.

Deux entrepreneurs locaux, Manu Caddie et Panapa Ehau, croient que cette nouvelle disposition légale pourrait représenter une excellente opportunité économique. Ils viennent donc de fonder Hikurangi Cannabis, une nouvelle compagnie de production de cannabis médical. Les principaux intéressés estiment qu’ils vont créer une centaine d’emplois au cours des prochaines années, en plus de générer des revenus qui bénéficieront à cette petite communauté de Maoris.

Une expertise déjà présente

Robin Thomson fait pousser de la marijuana pour le compte d’Hikurangi Cannabis. Ce résident de Ruatoria explique que les habitants de la région sont déjà très familiers avec les plants de cannabis. Effectivement, plusieurs plantations florissantes sont disséminées dans la région depuis des années. Si ces producteurs illicites acceptent de se tourner vers l’industrie légale, leur expertise pourrait profiter à la jeune entreprise locale qui cherche à s’imposer comme un fleuron économique. Si la jeune entreprise croît aussi rapidement que prévu, elle pourrait doubler les revenus de la ville. Notons qu’Hikurangi Cannabis est la première compagnie de Nouvelle-Zélande à obtenir un permis de production de cannabis médical.

Pour le moment, la plupart des habitants de la région vivent sous le seuil de la pauvreté. Cela dit, plusieurs d’entre eux refusent de déménager, car la région de Ruatoria est au cœur de leur culture ancestrale.

Sources :

CBC.ca