Notre pays sera le premier membre du G7 à autoriser la culture, le commerce et la consommation de marijuana. Nos partenaires et alliés observent donc la situation avec une grande curiosité.

Ce n’est un secret pour personne, Justin Trudeau est très fier de son projet de loi C-45. Rappelons que ce dernier vise à légaliser le cannabis. Le premier ministre canadien affirme d’ailleurs qu’il a abordé le sujet lors de rencontres avec divers dirigeants étrangers. Il semblerait même que ces derniers se soient montrés très intéressés.

Une première pour un membre du G7

À la veille du sommet, qui se tiendra ici même au début du mois de juin prochain dans la région de Charlevoix, Justin Trudeau déclare : « Les alliés auxquels j’ai parlé sont intéressés de voir comment ça va se passer (…) avant de se lancer ». Le premier ministre n’a cependant pas révélé qui étaient les chefs d’État souhaitant suivre son exemple.

Il en profite également pour rappeler que le projet de loi C-45 est basé sur une volonté de protéger la santé des jeunes canadiens. À ce sujet, il affirme : « Le système actuel ne fonctionne pas pour empêcher nos jeunes d’avoir un accès facile au cannabis ».

Ainsi, il semble que le Canada serve en quelque sorte de rat de laboratoire à l’international. Tâchons donc de ne pas décevoir nos spectateurs !

Source : HuffPost