Même s’il peut vous sembler une boisson banale et sans prétention, dans certains pays comme la Chine ou le Japon, l’art du thé est une tradition façonnée depuis des siècles. Les gestes entourant la préparation et la dégustation du thé relèvent d’une cérémonie et certaines traditions se doivent d’être respectées.

Le thé a fait son apparition plus tard dans l’histoire du côté des Anglais. Depuis, l’heure du thé à l’anglaise est devenue un emblème de ce pays. Quelles sont les différences d’une culture à l’autre? Comment bien comprendre les rituels entourant la préparation du thé? Explorons tout ça ensemble!

Le thé à la japonaise

Les cérémonies du thé au Japon s’apparentent presque à des cérémonies religieuses. Le côté spirituel prend une grande importance alors que la cérémonie du thé représente un idéal de vie qui efface les statuts hiérarchique des individus au profit des relations humaines.

Le point de départ des cérémonies de thé au Japon remonte aux années 1100 environ, alors que plusieurs moines japonais se sont rendus en Chine et y ont découverts des plans de théier qu’ils ont ramenés dans leur pays.

Aujourd’hui, la préparation du thé matcha est très symbolique. On allume tout d’abord un feu, puis on écoute le chant de l’eau qui coule avant de déposer la poudre de matcha dans un bol. L’eau chaude est ensuite versée et la préparation est mélangée à l’aide d’un petit fouet en bambou. Lin doit contempler le bol avant toute chose, car on dit que c’est une oeuvre d’art en soi. Le moment du thé est un instant pour vivre le moment présent et ressentir tout le bien-être en soi et autour de soi.

Le thé dans la tradition chinoise

Dans leur vie de tous les jours, les Chinois ne se servent pas d’une théière pour préparer le thé, mais de petits bols individuels appelés Zhong. Ils y ajoutent un peu de thé vert et versent l’eau bouillante dessus. Ils se servent ensuite d’un couvercle spécial pour recouvrir le bol. Ce dernier leur permet également de boire le thé sans avaler les feuilles.

Par contre, il existe aussi un art du thé chinois, nommé le Gong Fu Cha. Le thé préparé de cette façon est plus fort que le thé ordinaire. On doit donc le boire en très petites quantités. Toute la cérémonie entourant la préparation du thé a pour but de faire ressortir les parfums et les arômes du thé pour permettre une dégustation encore plus artistique.

Les gestes sont très précis et des accessoires comme une théière, des tasses et un bateau à thé sont utilisés. On sert le tout dans deux tasses différentes, une qui sert seulement pour l’odorat et l’autre pour la dégustation.

L’heure du thé à l’anglaise

Une grande majorité d’entre nous connait assez bien le thé à l’anglaise, grâce à ses nombreuses apparitions dans différents films ou séries télé. On s’imagine facilement le set de thé en porcelaine et des petits biscuits, mais qu’en est-il dans la réalité?

Dans la plus pure des traditions anglaises, la théière est un accessoire incontournable. Pas question de lancer une vulgaire poche de thé dans une tasse, ça manquerait de classe! Un thé anglais vient aussi immanquablement avec une bonne dose de lait, mais le moment d’ajouter le lait – avant ou après le thé – est encore une grosse source de débat! Contrairement à la croyance, les Anglais boivent du thé en tout temps (pas juste l’après-midi!). Toutefois, il est bien vrai que les biscuits sont un accompagnement de choix!

Sans se sentir obligés de recréer tous ces rituels pour déguster notre tasse de thé quotidienne, il est intéressant de savoir d’où viennent ces traditions et comment elles ont influencées l’art du thé autour du monde. Lorsque vous préparerez votre prochaine tasse de thé, peut-être aurez vous-même envie d’inventer votre propre tradition!