À en croire plusieurs analystes, les boissons au cannabis connaîtront rapidement un succès fulgurant au Canada. Pour Molson Coors et Hexo Corps, il s’agit d’une opportunité unique. À en croire leurs représentants, les efforts déployés pour concevoir la boisson parfaite au THC seront bientôt couronnés de succès.

Une alliance de spécialistes

Lorsque les représentants de Molson Coors annoncèrent l’été dernier leur intérêt pour la bière au cannabis, plusieurs se demandaient comment des brasseurs de bière pourraient maîtriser rapidement toutes les subtilités des cannabinoïdes. Leur alliance avec Hexo Corp répondait à cette question. Le cannabis n’a pas de secrets pour ce producteur majeur de la région de Gatineau. Il y a de fortes chances pour que cette alliance soit fructueuse, car les prévisions actuelles suggèrent que les boissons au cannabis représenteront bientôt de 20% à 30% des ventes du marché légal du cannabis au Canada.

Aux États-Unis, ces produits sont déjà commercialisés dans plusieurs États. Cependant, les statistiques de Deloitte révèlent qu’ils ne représentent qu’environ 1% du marché légal du cannabis. Cette faible popularité est due au fait que très peu de compagnies parviennent à créer une boisson qui procure une sensation de bien être en plus de goûter bon.

Des prototypes délicieux et satisfaisants

Le partenariat entre les deux compagnies est baptisé Truss. Brett Vye, anciennement de Molson Coors, a été nommé PDG cette nouvelle entreprise. Selon lui, plusieurs boissons au THC ont déjà été développées. Les prototypes en question procurent un effet euphorisant 15 minutes après la consommation. Ces hallucinations sensorielles s’estompent deux heures plus tard. Il s’agit d’un avantage majeur comparativement à l’alcool qui enivre pendant plusieurs heures, en plus de causer un lendemain de veille parfois désagréable. 

Monsieur Vye croit que cette recette magique saura séduire le grand public. Il en profite pour souligner que Truss va s’investir entièrement dans la production de boissons au THC. Le but étant de développer une spécialisation inégalée dans ce domaine. La dernière étape du projet consiste à s’assurer d’obtenir une saveur délicieuse qui conviendra à l’ensemble des consommateurs.

Les chercheurs de Truss pourront ensuite soumettre leurs trouvailles à Santé Canada vers la fin octobre, une fois que ces produits seront autorisés. Il faudra ensuite attendre un minimum de 60 jours pour obtenir l’autorisation de mise en marché. Si tout se déroule bien, vous pourrez goûter à ces nouvelles boissons vers la mi-décembre.

Sources :

Ottawacitizen.com