Le livre Tell Your Children: The Truth About Marijuana, Mental Illness, and Violence a récemment été lancé aux États-Unis. Cet ouvrage a bénéficié d’une grande publicité dans plusieurs quotidiens américains. Son auteur, Alex Berneson, met en garde les parents contre les dangers du cannabis. Il soutient entre autres que cette plante cause la schizophrénie et favorise la violence sociale. Cela dit, les scientifiques qu’il cite dans son œuvre tiennent à se distancer des propos de Berneson. Les principaux intéressés estiment que l’auteur a mal interprété leurs recherches.

Remettre les pendules à l’heure

Dans son ouvrage, Berneson met notamment en garde les Canadiens des dangers sociaux causés par le cannabis. Il n’en fallait pas plus pour que Beau Kilmer, le codirecteur du RAND Drug Policy Research Center, déclare sur son compte Twitter que la consommation de cannabis n’entraîne pas une hausse du nombre de crimes violents.

Au contraire, malgré une hausse des homicides aux États-Unis, cette statistique est en baisse dans certains États qui permettent la consommation de cannabis. Si nous prenons l’exemple de l’Oregon, le nombre d’homicides a chuté de 11.6% entre 2016 et 2017. Il serait donc possible d’argumenter que non seulement le cannabis n’augmente pas la criminalité violente, mais qu’il contribue plutôt à la faire diminuer!

Mark Kleiman est un expert en drogues rattaché à la New York University. Il explique qu’il n’y eut pas de changements statistiques dignes de mention en 2014, l’année pendant laquelle les premiers États américains légalisèrent le cannabis. Bien qu’une hausse fût observée en 2015-2016, celle-ci concernait l’ensemble des États-Unis.

La schizophrénie reliée au cannabis?

De plus, Berneson mentionne à de nombreuses reprises que le cannabis cause la schizophrénie chez les jeunes consommateurs. Or, Ziva Cooper, la directrice de la recherche à l’UCLA’s Cannabis Research Initiative, estime que l’auteur a mal compris les recherches qu’il cite abondamment.

Selon Cooper, il est erroné de dire que le cannabis cause cette maladie. Il s’agit selon elle d’une campagne de peur inutile. Pour le moment, il n’existe pas de corrélation claire entre la consommation de marijuana et l’apparition de cette condition médicale. Plusieurs experts suspectent plutôt que la marijuana augmente les risques de schizophrénie chez ceux et celles qui sont déjà prédisposés à la maladie, un scénario bien différent que celui proposé par Alex Berneson.

Bref, si vous désirez vous trouver des lectures pertinentes sur le cannabis, il serait préférable de vous tourner vers des ouvrages moins sensationnalistes!

Sources :

Rollingstone.com

Thegrowthop.com

'